• sisteronrando

Randonnées d'août 2022

Dernière mise à jour : 26 août

L'Olan et pic Turbat - L'Aiguille d'Orcières - Le pic de Bernardez - La tête de la Plane -


 

La tête de la Plane

à partir de Gigors

Randonnée du 23 août

Animée par Ghislaine R.


Cette randonnée pour arriver à la Tête de la Plane se fait au départ du petit village de Gigors. Nous sommes 10 courageux à y participer car elle n'est finalement pas si facile !

Nous partons de par dessous le village en passant un petit pont de bois pour rejoindre un sentier protégé des rayons du soleil par une imposante forêt de hêtres (certains arbres ont subi quelques dommages) et nous devons les enjamber ou les contourner. La montée est assez raide pour rejoindre le refuge du Jas et sa source malheureusement en difficulté en ce moment, nous ferons là une petite pause bien méritée car nous ne sommes pas encore au sommet.

Nous rencontrons quelques passages délicats facilités par un main courante puis arrive le point culminant "la Tête de Gigors",(1446 m) superbe panorama sur la plaine de Turriers où nous ferons la pause déjeuner et allons découvrir la table d'orientation.

Le retour se fera par "la Dent de Gigors" et le Bosquet par un joli sentier en sous-bois nous protégeant de la chaleur.

Nous avons fait 8 km et 700m de dénivelé.

Le pot de l'amitié sera pris à Sisteron.

A bientôt pour d'autres aventures !

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Le Pic de Bernardez

Randonnée du 11 août

Animée par Joël B.


7 participants. Beau temps

Distance parcourue 14 km Dénivelé 975 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

L'Aiguille d'Orcières

Randonnée du 9 août

Animée par Daniel A.


Nous sommes 9 pour cette découverte à Sisteron Rando, dont un nouveau.

Les voitures sont garées aux Audiberts, hameau près d'Orcières. La montée est de suite assez raide. On traverse des champs de framboisiers ; ce sera juste pour goûter avant une halte plus copieuse dans l'après-midi. On découvre assez rapidement notre objectif qui paraît bien loin et bien haut !

La montée se poursuit à travers les troupeaux de vaches et toujours aussi raide dans le mélèzin.

La vue se dégage sur la station d'Orcières Merlette, le Dévoluy, le Vieux Chaillol, Cédera, Roc Diolon et les Pinier ; en arrière plan, l'Oisans avec le Sirac, l'Olan, les Rouies, les Bans, les Ecrins et le Pelvoux un peu dans les nuages ; plus près de nous la Grande Autane, le col de Rouanette et bientôt le Barle.

On atteint une crête où on s'élève encore dans la forêt qu'on quitte bientôt pour un univers plus minéral !

Une petite sente, qu'on perd parfois, grimpe dans la pente jusqu'à atteindre le sommet.

Belle vue sur le vallon de Réallon dominé par la Diablée et le Mourre Froid. Plus loin, Serre-Ponçon, le Morgon, la Grande Séolane et l'Ubaye.

Il nous aura fallu 3h30 pour « avaler » les 1300m de dénivelée et un peu plus de 2h pour redescendre.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Refuge de l'Olan - Pic Turbat - Refuge des Souffles

randonnées des 1er et 2 août

Animées par Daniel A.


Nous sommes 7 au départ de La Chapelle en Valgaudemar pour attaquer la longue montée au refuge de l'Olan par les gorges du Clot et la belle cascade de Combefroide. On quitte ce vallon et ses cascades pour monter vers la droite et atteindre le refuge en bordure d'un replat.

Pique-nique aux abords et après-midi passée à « buller » !

Il fait grand beau et chaud comme les 2 jours qui vont suivre.

Il ne reste plus grand chose des glaciers d'antan !

Belles vues sur l'Olan bien sûr, la Cime du Vallon, la Rouye, La Chapelle, le Sirac, l'aiguille de Morges, le lac de Pétarel, le Vieux Chaillol et le Dévoluy

3h30, 1300m de dénivelée

Départ au petit matin pour le Pas de l'Olan, au pied du sommet. On l'atteint assez rapidement. La vue s'étend sur tout le Dévoluy et au loin le Vercors avec le Mont Aiguille et le Grand Veymont.

Le début de la descente est délicat. On rejoint le haut du vallon du Clot avant de remonter au col de Colombes.

C'est le début de l'itinéraire pour le pic Turbat. Plus de sentier mais une vague sente avec de vieilles balises rouges ; pas toujours commode avec un passage délicat où il faut mettre les mains, puis c'est un immense champ de cailloux et de rochers jusqu'au sommet. On s'arrête sur l'antécime juste avant le sommet ; seul Gérard finira les quelques 30 derniers mètres.

Descente au lac Lautier, juste sous le col, par une variante pour éviter le passage délicat.

Il nous reste encore une bonne heure pour atteindre le refuge des Souffles par le col des Clochettes et une dernière petite remontée.

8h, 1200m de dénivelée

Après le pot pris ensemble, les 2 courageux enchaineront avec la descente sur Villar-Loubière où ils retrouveront la voiture.

Pour les autres, ce sera une nuit au refuge, sous tente, et la descente le lendemain matin. Il nous faudra encore faire les 7km qui nous séparent de La Chapelle où le restaurant sera bien mérité !

3h30 et quasiment pas de montée (60m)

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


335 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout