top of page
  • sisteronrando

Randonnées d'octobre 2022

Dernière mise à jour : 30 nov. 2022

Rando douce au Soleillet - Circuit dans les Monges - Le tour de Praconteau - Les 9 cols - Rando douce à pierre Impie- La Petite Cloche de Barles - Chemin de fer Gap Corps - L'Aqueduc des Sagnières - La baisse des Chatières - Le sommet de la Fayée -



 

Le sommet de la fayée

à partir de St Cyrice

Randonnée du 27 octobre

Animée par Claude G.


Nous sommes 18 au départ de cette randonnée. Départ qui se situe au lieu-dit Le Moulin avec un grand parking en bordure de route après Orpierre en direction de Villebois les pins. Nous démarrons aux alentours de 8 h 50 par une petite route au milieu des champs qui se poursuivra dans un bois de pins : tout va bien jusque là, Mais un instant plus tard notre amie Fanny est victime d’un malaise nous obligeant à faire appel aux secours, qui la prendont en charge (accompagnée de Daniel et Christine) et la conduiront à l’hôpital de Sisteron pour des examens complémentaires. Aux dernières nouvelles elle a pu regagner son domicile et nous lui souhaitons un bon rétablissement.

Nous repartons en direction de St Cyrice, dans le passé un village dont ne reste plus que l’église magnifique au demeurant. Une petite pause et nous continuons par un petit bout de route forestière suivit immédiatement d’un sentier qui nous mènera au col st Vincent. Celui-ci atteint le sentier s’élève pour nous conduire à la citerne (comme son nom l’indique une réserve d’eau ni plus ni moins). A partir de là le sentier se poursuit tout en descente jusqu’au village de Chanousse que nous atteignons à un peu plus de midi et où nous prendrons notre repas (évidemment apéritif et puis douceurs pour clôturer cette matinée mouvementée). Puis direction Gaudissart : nous redoutions cette ascension pour un dénivelé de 300 m après le repas mais tout s’est bien passé. La montée est en pente régulière et il est 14h 30 quand nous y arrivons. Daniel et Christine nous attendent au sommet de la Fayée. Merci à eux ils ont dû trouver le temps long ! la montée pour atteindre le sommet sera un peu plus pénible après ce que nous avions fait et nous y arrivons à 15 h 30. Une petite pause bienvenue et nous repartons direction le col de la Lebbre cuite. Dans le bois un sentier non balisé mais sans difficultés, et nous entamons la descente pour rejoindre le sentier emprunté à l’aller. Nouveau passage à St Cyrice et encore une petite demi-heure pour rejoindre les voitures il est 18 heures.

Finalement nous avons fait la rando en intégralité, nous avons parcouru 17 km 500 pour un dénivelé de 905 m.

Malgré l’heure tardive nous prendrons le pot de l’amitié à Orpierre,

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

La Baisse des Chatières

au départ de Digne

Randonnée du 25 octobre

Animée par Frédéric E.


Nous démarrons notre randonnée de Champourcin par une première halte à la dalle aux ammonites. Puis nous prenons la direction du ravin du Givaudan en s'éloignant au plus vite du stand de tir et apercevons un peu plus loin des chamois.

Arrivés aux ruines du hameau de Givaudan, le groupe fait la pause banane. Reprise de la montée jusqu' au sommet de Martignon où nous déjeunons.

L'après-midi est consacré à la descente sur Digne les Bains en suivant la ligne de crête jusqu'à l'hubac de saumon. Nous poursuivons notre descente pour arriver sur le sentier de Caguerenard qui relie le grand pont à celui des arches.

Les sept randonneurs ont parcouru une distance totale de 16 km et 1010 m de dénivelé.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

L’Aqueduc des Sagnières

Rando douce du 24 octobre

Animée par Patrick J.


Nous sommes 9 au départ de Clamensane pour cette rando sans difficultés aux couleurs automnales.

Le sentier longe le Torrent de Vermeil et rejoint rapidement une route en terre qui se poursuit dans le Vallon de Vermeil.

Le chemin part ensuite sur la droite pour s’enfoncer dans un agréable sous-bois et devient plus étroit. Il longe un petit ruisseau et passe près d’un barrage.

Après un passage dans une jolie clairière, le petit Aqueduc des Sagnières à deux arches, en pierre de tuf, caché dans la végétation, se découvre.

Après quelques mètres sur une petite route goudronnée, le chemin d’enfonce à nouveau dans la végétation et monte peu à peu jusqu’à rejoindre la ligne de crête et arriver au-dessus du village de Clamensane.

Après le <rocher qui parle > qui raconte l’histoire d’un chasseur ayant tué sans raison un louveteau, le chemin redescend un peu sèchement vers le joli village pour rejoindre le parking.

7km et 230m de dénivelée.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

L'ancienne voie ferrée Gap-La Mure

randonnée du 20 octobre

Animée par Gérard K.

11 participants Temps couvert, légèrement pluvieux par intermittences

Randonnée matinale apéritive dans le Champsaur entre Forest St Julien et Manse pour emprunter partiellement la plateforme de l’ancienne ligne de chemin de fer Gap Corps Grenoble puis le sentier forestier sur l’ancienne voie romaine. Petit détour par le viaduc des Gorges (cet ouvrage d’art de 70 m de long permettait le franchissement du torrent d’Ancelle pour un aqueduc qui desservait en eau les communes du Champsaur)

Retour aux voitures par Manse et Serre Richard.

A 12h 40, nous étions à table au restaurant Le Chamois à Ancelle pour savourer le traditionnel repas de la chèvre, dans une ambiance festive et conviviale.

Une petite balade digestive, l’après midi dans le village d’Ancelle, clôtura cette journée.

Distance parcourue 8 km Dénivelé 250 m environ

La ligne de chemin de fer Gap Corps Grenoble

Au début du xx eme siècle, une ligne de chemin de fer qui devait relier directement Gap à Grenoble, avait été édifiée dans la région. Cette ligne, dont il reste quelques vestiges, (ouvrages d’art, gares, plateforme) n’a jamais été exploitée. Son tracé encore visible aujourd’hui, passait par le col de Manse, le Pont de Frappe et St Bonnet en Champsaur.

Le repas de la chèvre

A la fin de l’été, les bergers redescendaient des alpages du Valgaudemar. A cette occasion, avait lieu la foire aux bestiaux qui se tenait chaque année le 4 octobre. Les vieilles chèvres finissaient en pot au feu.

La tradition de cette préparation culinaire perdure aujourd’hui durant l’automne dans plusieurs restaurants de la région.

Le repas de la chèvre est un pot au feu de chèvre que l’on cuit pendant des heures dans un bouillon. La viande de chèvre est peu grasse, moins que le bœuf et le poulet, a une faible teneur en cholestérol mais demande une cuisson très longue.

Elle s’accompagne de sauce gribiche et de légumes de saison. On la déguste une fois l’an et c’est sa rareté qui rend ce plat si populaire.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



 

Rando douce à Pierre Impie

au départ de Châtillon

Randonnée du 17 octobre

Animée par Mireille K.

11 participants

Au matin, la brume recouvre toute la plaine de Ribiers. Mais lorsque nous entamons la randonnée le temps se lève et c’est avec un grand soleil que nous montons à la falaise de Pierre Impie.

Une vue bien dégagée s’offre devant nous : le pic de Bure, le Vieux Chaillol, Ceüze et les Ecrins. Les belles couleurs d’automne amènent du charme à ce parcours. Montée tranquille et régulière.

Retour aux voitures à midi pour un petit rafraîchissement apéro.

Merci à tous les participants

Déniv 400 m distance parcourue 8 km

Cliquer sur la photo pour voir le petit diaporama


 

La Petite Cloche de Barles

à partir d’Ainac

Randonnée du 18 octobre

Animée par Joël B.


Bien qu’annoncée pour 950m et moyen+, cela n’a pas empêché 20 courageux de suivre Joël pour cette très belle randonnée.

Départ du hameau d'Ainac après La Robine sur Galabre et une mise en jambe presque hors sentiers. Un temps magnifique (même chaud) et de beaux paysages…. Une ascension plutôt « costaud » et une descente guère plus aisée mais tous ont répondus présents et se sont régalés.

Nous avons parcouru 15km et gravi 975m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Les 9 cols au départ de Veynes

Randonnée du 13 octobre

Animée par Claude G.


Nous sommes 8 pour cette rando aux couleurs automnales. Côté météo le temps dégagé le matin se couvrira l’après-midi mais pas de pluie voilà bien l’essentiel.

Il est un peu plus de 9 heures lorsque nous démarrons du petit parking situé près de la piscine municipale à Veynes. Le GR, que nous suivrons en grande partie, est tout proche. Une pancarte nous indique le temps et les 2 premiers cols que nous rencontrerons. Cà monte assez raide dès le départ, au bout d’un peu plus d’une heure trente nous atteignons le premier le col celui de Cuberselle. Nous continuons pour atteindre le col de la Combe noire où nous faisons une petite pause. Après une petite partie dans la boue le sentier a fait place à une route forestière, pour l’exploitation du bois, et très vite nous retrouvons un sentier. Alors à partir de là ce fut la rando champignons, partie de rires, bonne humeur, un plaisir pour n’importe quel accompagnateur je pense. Nous passerons par le col de Pailler, celui de la Chaise et pour finir avant midi celui de Berthaud. Nous prendrons le déjeuner aux alentours de 13 heures confortablement installés au hameau de Glaise : quelques maisons fleuries très jolies. Puis en repartant nous passerons devant la chapelle qui a été superbement restaurée.

Il était prévu de faire le col de Glaise (à ne pas confondre avec celui en dessus le col Bayard) mais nous n’irons pas, nous ne sommes pas en avance. Passage par le col de Tourette, de nouveaux des champignons, petit passage dans un pierrier pour parvenir au col de Pierrefeu. Les « difficultés » sont pratiquement terminées, encore un peu de faux plat, et toujours des champignons. Et ce sera le col de la Selle, le dernier et le huitième. Passage au hameau de Châteauvieux (rien à voir avec celui en dessus Tallard).

Encore un peu plus de 3 km et nous serons de retour aux voitures vers 17 h 30. Vu l’heure tardive pas de pot de l’amitié.

Nous avons parcouru 18 km pour un dénivelé de 950 m.

Ce fut un plaisir pour l’accompagnateur

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Tour de Praconteau

à partir de Peyruis

Randonnée du 6 octobre

Animée par Ghislaine R.


Le beau temps, la proximité du lieu ont fait que nous avons été nombreux (26 participants) à partager cette rando sur Peyruis : 12 km et 500 de dénivelée.

Nous entamons la montée à travers la forêt depuis le chemin du Pra de l'Intra et retrouvons au Collet du Piouzin, une pierre plantée en 1885 (ancienne borne militaire romaine).

Nous poursuivons par un bout de piste assez reposant avant de reprendre la montée direction la Chapelle d'Augès, petit chemin aménagé pour les VTT. Nous déjeunons en bas de la chapelle et repartons ensuite vers la guérite, point culminant avec vue sur la Montagne de Lure.

La descente se fera en dessous de la guérite, le sentier est assez confortable et bien boisé;

Le pot de l'amitié sera pris à Château Arnoux où nous sommes gentiment accueillis.

Bienvenue aux nouveaux participants en espérant les revoir sur d'autres sentiers.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Circuit dans les Monges

L’Oratoire – Les Cimettes – La Laupie

Randonnée du 4 octobre

Animée par Frédéric E.


Nous sommes 16 participants pour ce circuit au départ de la piste de la Pinée au lieu-dit la Batie. Nous débutons par la montée dans le ravin Garnaysse et rejoignons la crête de la colle. Après une première pause, nous nous dirigeons vers l'Oratoire et son panorama à 360 degré. Après le premier sommet, nous suivons le GR pour atteindre le point culminant de la journée " les Cimettes". Nous y déjeunons sous un soleil radieux et une température estivale et repartons ensuite vers la Laupie . La dernière bosse gravit, le groupe entame la descente vers le Col de Clapouse et poursuivons sur le lac des Monges. Un dernier arrêt bucolique à côté du plan d'eau et parcourons nos derniers kilomètres sur un sentier boisé.

Distance totale 17km , dénivelé 1000 m.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Sur le plateau de Soleilhet

Rando douce du 3 octobre

Animée par Gérard K.


16 participants

Une agréable matinée ensoleillée sur le plateau de Soleillet tout près de Sisteron et de Ribiers.

Passage le long du canal EDF de la Durance puis, progression dans une campagne en pleine effervescence en cette période de ramassage de pommes et de récolte mécanique de maïs.

Une piste en mauvais état nous conduit tout prés du Buëch pour découvrir les vestiges d’une ancienne filature (une ancienne et importante papèterie datant du XVII eme siècle, transformée en filature de coton en 1802)

Retour sur le plateau de Soleillet et arrivée aux voitures pour un verre de rafraichissement à l’occasion de la St Gérard

8 km parcourus et 200 m de dénivelé

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




722 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Février 2016
bottom of page