• modumas

Randonnées de Mars 2017

Mis à jour : 8 juin 2019

Le Bonnet Rouge au départ de l’Épine - La chapelle St Etienne et le vieux village de Creisset - La montagne d'Albion, au départ de Séderon - Le Trainon - Le Fourchat - Autour de St Etienne-les-Orgues - Boucle Sigoyer - Melve



Le Bonnet Rouge au départ de l’Épine

Randonnée du 30 mars:

Animée par Michel D.


J’ai dû changer de rando à cause des chenilles processionnaires, les Gorges du Trévans en étant infesté, (merci Félicien).

Nous sommes 16 participants.

Après 45mn de route, nous nous garons sur le parking, face au village de l'Épine, long de la D994.

Le départ sera hésitant, ayant voulu éviter le macadam, j’ai pris un sentier qui longeait la route, mais ce sentier est encombré de gravas, donc retour sur la route.

Après une montée tranquille, la montée devient plus raide.

Nous abandonnons le PR et  prenons un chemin plus cool, pour atteindre le sommet.

Après la pause casse-croûte, et une petite sieste pour certains, il est temps de redescendre.

Sur la carte, est indiqué une chapelle, nous sommes tout près, alors je décide de nous y rendre. Nous avons cherché, mais nous n’avons pas trouvé cette chapelle.

Au retour, nous avons rencontré un groupe de Die, qui partaient aussi à la découverte de la « Chapelle de la Baume Noire » Nous leur avons laissé notre adresse mail, en leur demandant de bien vouloir nous prévenir s’ils trouvaient cette foutu chapelle, ils ne l’ont pat trouvé.

Danie a fait quelques recherches, je vous transmets les liens qu'il a découvert:

http://speleocl.cluster010.ovh.net/spip.php?article116

http://www.abrg05.fr/article-le-col-des-trousses-119944374.html

Nous sommes donc redescendu par le col des Trousses, les Struis, avons fait une petite visite du vieux village de l’Épine, certains ont fait la connaissance du peintre de l’endroit, avant de regagner nos voitures.

Le bar de l’Épine étant fermé, nous avons pris le pot de l’amitié à Eyguians.

 Bilan GPS : 17,300 km et 920 m de dénivelé+

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La chapelle St Etienne

et le vieux village de CREISSET

Randonnée du 28 mars

Animée par Alain D.


Partis de 22 de Sisteron, nous sommes 32 en arrivant au point de départ de la randonnée entre Chabrières et Norante au pied de la passerelle traversant l’Asse au lieu-dit « le Couinier » (640m).

A peine la passerelle traversée, nous commençons notre randonnée par un petit raidillon qui permet de rejoindre le chemin carrossable qui menait au village de Creisset (la partie basse de la piste s’effondrait sous les coups de boutoir de l’Asse lors de ses crues – il faut dire que l’autre rive a été protégée par la voie du train des Pignes).

La piste serpente entre chênes et pins en longeant les rochers de Valbonette. La colonne s’étire sur près de 200m à en rendre jalouses les chenilles processionnaires que nous rencontrerons plus haut !

A mi parcours de la montée un premier arrêt s’impose à l’oratoire St Etienne qui domine la vallée, sur un promontoire. Cet oratoire a été magnifiquement restauré et modernisé ces dernières années.

Deuxième pause pour un petit « en-cas » au lieu-dit le château situé au milieu de la plantation de pins noirs qui a succédé aux champs et prairies du village après son abandon au début du XXème siècle.

Nous laissons le village (1030m) à notre gauche pour nous diriger par une piste ONF vers la chapelle St Etienne (« Sire gardez vous à droite, gardez vous à gauche, les chenilles processionnaire sont bien là »).

Nous quittons la piste pour une sente étroite entre buis et genêts pour atteindre la chapelle qui se dégrade peu à peu et dont il ne reste que les 3 murs et l’abside du chœur.

Nous montons 20m supplémentaires sur les rochers au-dessus d’un promontoire pour bénéficier de la vue sur les hauteurs de St André les Alpes, la barre des Dourbes et le Couar, les Monges, Lure et l’aval de l’Asse.

Le lieu (1154m) est idéal pour partager notre déjeuner et profiter d’une pause bien méritée au doux soleil printanier.

Suite à une bonne heure de repos et quelques gourmandises nous retrouvons précautionneusement la piste afin de se diriger vers les plaines.

Après la citerne nous abandonnons la piste pour un petit sentier qui nous permettra de franchir l’adrech de la Colle (1198m) et se retrouver à l’aplomb du château de Creisset.

Nous faisons une petite halte sur un promontoire afin d’admirer la partie amont de l’Asse et un beau chamois au milieu des éboulis. Nous retrouvons la piste matinale afin de nous diriger vers le « haut Villard » ou un bel abri refuge nous attend pour une pause autour de la fontaine et sa treille de vigne bien taillée. Devant nous se dresse le Salies (1485m) qui nous cache le village du Poil.

Retour vers l’ancien village de Creisset, avec son cimetière, l’église complètement ruinée ou subsiste seul un bel escalier de pierre, en dessous la source et son abreuvoir, et sur l’esplanade un bel obélisque au pied de l’éperon rocheux.

Sur cet éperon le reste d’une construction certainement fortifiée qui protégeait quelques maisons sur la face Est et qui pouvait observer à loisir la vallée de Barrême, Norante et son « château » plus haut, ainsi que la route Napoléon qui longeait la barre des Dourbes de Barrême à Digne par le col de Corobin.

Après la visite du village nous reprenons le chemin du retour par le même itinéraire que le matin pour retourner à la passerelle et rejoindre nos voitures.

Bien que le peloton soit conséquent nous sommes restés toute la journée bien groupés, sans échappées solitaires, ni « gropettos » ou attardés devant la voiture balai.

Nous avons effectué 14km pour 650m de dénivelée.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La montagne d'Albion

au départ de Séderon

Randonnée du 21 mars

Animée par Monique L.


À chaque randonnée le nombre croissant de participants montre le dynamisme de notre association.

C'est une reconnaissance pour la qualité des parcours proposés et un encouragement pour les animateurs (trices)

Nous sommes donc 24 à partir pour Séderon point de départ pour cette randonnée.

Pour certains, c'est un souvenir tragique car cela fait 2 ans qu'au cours de cette rando, l'avion allemand s'est crashé sur les montagnes dignoises.

Quelques rayons de soleil percent la voûte nuageuse. La mise en jambe se fait en douceur, néanmoins quelques gués à franchir permettent de faire le point sur l'équilibre de la machine humaine.

Nous traversons la grande route à la Tuilière et attaquons notre montée, en écoutant le clapotis d'un ruisseau qui n'est autre que la Méouge, dont nous admirerons la source quelques pas plus haut..

Peu à peu la pente se fait plus raide mais la forêt est si belle ….

Après la longue montée dans la Combe du Fay nous arrivons au col du Seuil 1253 m et découvrons de grands espaces déserts. Tranquillement nous progressons vers l'est puis bifurquons plein nord pour atteindre, après quelques pentes raides, le sommet de la Montagne d'ALBION à 1413 m .

Au loin au nord la montagne de Bergies, au sud les crêtes du LUBERON.

Belle prairie pour la pause bien méritée.

Les douceurs et potions magiques sont sorties des sacs , la chaleur est propice à des siestes réparatrices.

Nous entamons la descente par une agréable piste qui nous fait découvrir les ruines d'une grande borie. Nous arrivons au col de Negron 1242 m. Par un étroit sentier, nous descendons à pas précautionneux la Combe du Col 

Après quelques passages «  à sanglier » nous retrouvons une confortable piste qui nous conduit vers la D546 que nous traversons. Nous admirons au passage la ferme de Chanssari, magnifique bâtisse de pierre.

Nous passons au-dessus de la ferme de La Gourre, à proximité d'une imposante ferme ruinée .

Encore quelques montées et descentes modérées nous ramènent tranquillement à Séderon.

Certains s’arrêteront au Bistrot de Pays aux Omergues pour le pot de l'amitié.

Nous avons gravi 700 m et parcouru 17 km

Bravo à tous pour la bonne ambiance tout au long de cette journée .

Monique l'animatrice du jour

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Le Trainon (altitude 1654 m)

Randonnée du 16 mars

Animée par Gérard K.


22 participants

Le Trainon est un sommet proche de Sisteron, mais pourtant étonnement méconnu par de nombreux autochtones.

Départ  de St Geniez (alt. 1060 m) à 9h10

Le groupe se dirige vers le Pas de l'Echelle, petite pause avant de passer au dessus du gîte des Rayes.

La montée est plus prononcée, un bon dénivelé nous permet d'atteindre le sommet avant midi.

Très beau temps, vue sur 360° : le Dévoluy, le Champsaur, les Monges, le Blayeul, tout au fond la Grande Séolane partiellement cachée...

Nous redescendons un peu sur le versant nord, pour trouver un coin agréable, pour le pique nique.

Les dernières neiges sont encore présentes, plusieurs glissades sur cette neige vierge. C'est ludique et inhabituel !

Sieste au soleil, appréciée par tout le monde.

Nous reprenons ensuite la descente à travers les alpages parsemés de nombreuses plaques de neige puis dans la forêt .

Il nous faut ensuite remonter sur la piste forestière qui traverse la forêt domaniale du Sasse

Passage aux ruines d'Eygrières et retour au Pas de l'Echelle pour terminer notre boucle au dessus du village de

St Geniez.

Arrivée aux voitures à 15 h

Bar auberge du village fermé.

Une randonnée agréable, ensoleillée, des marcheurs enthousiastes, de la bonne humeur. Que du bonheur !

M.K.

Distance parcourue : 12,5 km Dénivelé : 650 m Temps effectif de marche: 3h50

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



 Le Fourchat

Randonnée du 14 mars 2017

Animée par Daniel A.


Si les matins sont encore un peu frais, la journée fut printanière et nous étions 22 pour en profiter !

Direction Rosans, et si nous sommes toujours dans la nouvelle communauté de communes Sisteron-Buech, il nous faut quand même une bonne heure de voiture.

Nous voilà donc partis sur le chemin du facteur qui monte tranquillement dans la pinède. Les chenilles processionnaires sont sorties de leur cocon et envahissent parfois le sentier ! La vue se dégage peu à peu et soudain apparaît le Ventoux toujours aussi majestueux. En basculant versant nord, nous pénétrons dans la hêtraie et une marche à flanc bienvenue nous amène au col de la Fromagère mais … point de fromagère ni de crémière !

Petite pause avant d'attaquer une rude montée par une piste en forêt puis un sentier dans la garrigue. Nous voilà sur la crête ; la vue se dégage et la montée est toujours aussi raide. Il reste juste quelques dalles à traverser et une dernière petite pente pour atteindre le sommet du Fourchat.

Son altitude est modeste, 1571m, mais il domine le quartier et nous offre une vue magnifique : Ventoux – Lure au sud, les pré-alpes de Digne, le Dévoluy (Pic de Bure, Grand Ferrand, Obiou), l'Oisans, le Vercors, et les Baronnies (Duffre, Bonnet Rouge, les Trois Becs bien reconnaissables, la montagne d'Angèle et le Raton juste en dessous et tout proche).

La place n'est pas immense mais suffisante pour un pique-nique comme toujours très agréable et même une petite sieste pour certain !

Descente au début par le même itinéraire puis plein sud avant le col de la Fromagère.

Il fait chaud et certains anticipent déjà la boisson rafraîchissante ! Le bar à côté des voitures est hélas fermé (et même à vendre) et nous prendrons le pot de l'amitié à Serres.

Bravo aux 22 courageux pour cette première sortie un peu « musclée » !

950m de dénivelée, 5h30

Daniel

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Autour de St Etienne-les-Orgues

Randonnée du 9 mars 2017

Animée par Stanislas


Après quelques mauvais jours le beau temps est enfin là. Profitons-en et tant pis si les sentiers seront boueux, les chaussures terreuses et les pantalons sales ! Ces fatalités acceptées, le reste ne peut être que plaisir et bienfaits pour les nombreux (26) inscrits qui, en guise de St-Etienne ne verront que quelques maisons lors de la pause au Revest mais, sans perdre au change, connaîtront mieux le Lauzon.

C'est à quelques mètres du 1er des ponts qui l'enjambent avant qu'il rejoigne la Durance, et de sa rencontre avec le Riou de Sisteron (dont le nom s'étend bien au-delà de la Baume) que nous garons nos véhicules.

Premier ruisseau avant de passer sous le Vieux Montlaux où une belle strate de coquillages du Secondaire nous rappelle que voilà plus de 100 Millions d'années une mer était là. Nous passons les Guérins, calme mais dont les terrains alentours sont bien travaillés, et traversons le GRP avant de descendre vers le Lauzon à travers un fourré. Un tronçon de goudron est bienvenu pour permettre aux chaussures de sécher jusqu'aux prochains épisodes et ils ne manqueront pas. Nous redescendons en effet vers le Lauzon pour monter au Revest en franchissant plusieurs fois ses méandres.

Le temps a passé et le plus gros est fait, il est temps de faire la pause. A l'unanimité l’accueil de la chapelle St André, ses tables, bancs et son mur ensoleillé est accepté. Les bonnes habitudes ne se perdant pas, quelques gâteries partagées relèveront le menu de chacun.

Le programme de l'après-midi sera moins physique. Petite montée jusqu'à la Blache qui nous permettra d'apercevoir Lurs, Oraison, Forcalquier et le Montdenier et ses voisins Chiran et Mourre de Chanier. Retour vers le Vieux Montlaux par le sentier passant entre les ruines aux côtes 723 et 706.

Distance : 15 km - Durée : 5h30 - Dénivelée + : 550 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Boucle Sigoyer - Melve

Randonnée du 02 mars

Animée par Yvette G.


Une belle "petite troupe" - nous sommes 22 - quitte Sigoyer pour Les Baudes, un hameau de Melve.

Nous découvrons un itinéraire très varié: un brin de route, petits sentiers, chemins ou pistes (corrects, sauf quelques endroits où il y a vraiment de la boue), du sous-bois, de la prairie, ... et l'ensemble avec des montées et des descentes douces, ... Bien apprécié ...

Descente vers le torrent de Syriez, on dirait que ça sent le soufre ... normal, la carte indique une source sulfureuse à proximité. Nous passons devant la ferme des Masses; peu après un cairn bien particulier nous indique le sentier sur la gauche. Nous retraversons le torrent équipé d'une passerelle et c'est la montée vers la ferme de Villarnaud. Une large prairie s'offre à nous avant de rentrer dans la forêt. Nous laissons "Les Plaines" sur notre droite et poursuivons la piste jusqu'aux Baudes. Nous repérons Sigoyer au loin, et dans l'axe, la Crête de l'Âne, bien confirmée par la carte Satellite ; les Baudes sont maintenant en vue, avec au loin "Le Serre", autre hameau de Melve, puis c'est Melve qui se dévoile. Et surprise, la piste est bordée de nombreux argousiers encore chargés de fruits, mais attention, ça pique ...

Voici atteinte l'extrémité nord de la boucle et c'est parti pour la deuxième partie vers le sud pour rejoindre Sigoyer et son Château.

Nous passons à proximité de la ferme "Le Tât", traversons des sous-bois très agréables jusqu'à la ferme "Le Forest" et nous voici très bientôt à la ferme "Prédanneau", lieu bien propice au pique-nique, d'autant plus que les nuages ont été coopératifs et ont laissé place au soleil. Petite sieste ou observation des paysages vers la vallée de la Durance. Le village perché en face ? C'est Upaix, et dans l'axe la crête de Chabre.

Après "La Cabusse", c'est la ferme "Verdillon", toujours belle vue sur la rive droite de la Durance, ses villages et ses montagnes ; puis c'est la ferme "Les Fouquetis" où nous sommes accueillis par quelques chiens bruyants mais bienveillants. Après "Mitouret", bâtisse superbement restaurée, nous retrouvons bientôt le sous-bois et la dernière montée vers Sigoyer et son Château. De là-haut la vue est très belle ...

Yvette

Nous avons parcouru 16 km avec un dénivelé de 580 m en 5 h de marche effective.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama

 

© 2019 by Sisteron-Rando. Proudly created with Wix.com

Informations légales - En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous fournir les services que vous demandez expressément Pour en savoir plus cliquez sur le lien