• solveigmorch

Séjours 2021

Dernière mise à jour : sept. 8

- Le VERCORS du 22 au 25 juin

- Massif du TAILLEFER du 5 au 9 juillet

- 2 jours dans les HAUTES ALPES 23 et 24 août

- Traversée du GRAND PARADIS du 26 août au 5 septembre 😊



Mini séjour dans les Hautes-Alpes

23 et 24 août

Organisé et animé par Daniel A.


Histoire de rentabiliser un déplacement un peu long, on fera 2 randos à la journée avec une nuit en gîte. Nous sommes 13 pour cette aventure.


Lundi 23 août

Les lacs de Palluel et Faravel (Dormillouse 05)

Le parking au bout du vallon de Freyssinières est déjà bien rempli ; on ne sera pas seul !

Après avoir traversé le torrent des Oules, le chemin grimpe de suite avec de belles vues sur les cascades. On laisse à droite les chemins qui rejoignent le village de Dormillouse pour continuer à monter dans le mélèzin.

Voilà le carrefour des lacs. On prend l'option lac de Palluel, le plus haut. Nous voilà dans les alpages. Quelques myrtilles, la cabane de Palluel et une dernière grimpette pour atteindre le lac, magnifique coin de pique-nique. Belles vues sur le Queyras, le Viso et plus près sur la crête des Uvernaus, le pic de Rochelaire et la Tête de Vautisse, notre objectif du lendemain. Au-dessus de nous, le Grand Pinier.

Direction le sud vers le lac de Faravel avec, au milieu de nulle part, in magnifique champ de cairns !

Petite pause au lac avant la descente. On rejoint le carrefour des lacs et le premier embranchement pour le village. Tout le monde est en forme, on fait le détour. On traverse le canyon du torrent de Chichin sur une magnifique arche de pierres. Un peu de flânerie au village avant la dernière descente sur la rive gauche dans une pente bien raide.

6h30, 1100m de dénivelée, 14km environ


Mardi 24 août

La Tête de Vautisse

Bel accueil au gîte de Pinfol !

La météo s'annonce médiocre avec des orages dans l'après-midi. C'est donc un petit déjeuner très matinal (merci à notre hôtesse) avant de prendre la route. A vol d'oiseau nous sommes à moins de 4km de notre point de départ mais après la petite route il nous faudra beaucoup de patience pour affronter les 10km de piste qui nous amènent à la cabane de l'Alpe.

L'avantage c'est qu'on a pris de l'altitude ; on est déjà à 2400m ! et il n'y a pas grand monde !

Le troupeau est parqué près de la bergerie. Le ciel est bien couvert et on aperçoit tout juste un peu le Queyras. Nous voilà parti, plein d'espoirs !

La montée est tranquille dans les alpages jusqu'au col de Rougnoux ; quelques marmottes. La vue est toujours bouchée et le sommet se montre rarement. On choisit l'option par la crête de Rougnoux.

La montée est parfois bien raide dans les cailloux. Nous voilà au sommet (3153m) mais malheureusement sans la vue !

Le ciel s'assombrit et la descente sera rapide jusqu'au voiture ce qui ne nous empêchera pas de prendre une petite rincée et même quelques grêlons ! On croise une petite bande de lagopèdes. Pique-nique plus bas, au sortir de la piste.

Une belle journée malgré tout et une première pour tout le monde.

5h, 800m de dénivelée, 11km

cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Le Taillefer

du 5 au 9 juillet

Organisé et animé par Daniel A.


Une météo, comment dire … plutôt moyenne ! Moitié soleil, l'autre moitié entre brumes et pluies, avec du froid ! Mais un groupe du tonnerre avec un moral inoxydable et un accueil très chaleureux en particulier au refuge du Taillefer. Sans oublier des parties de jeux divers pour passer le temps sous la yourte !

Un massif peu connu aux nombreux lacs avec de beaux sommets et une vue imprenable du Dévoluy au Mont Blanc en passant par le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, les Grandes Rousses, l'Oisans.

Des fleurs par milliers, encore de la neige sur les versants nord qui nous empêchera de faire le sommet du Taillefer !

Au final, un beau séjour qui laissera des souvenirs …

12 participants, 5 jours de randonnée, environ 3800m de dénivelée et 67km


Jour 1 : Alpe du Grand Serre – col d'Ornon

Quelques nuages mais surtout du soleil

Démarrage en descente avec quelques portions de route jusqu'à Moulin Vieux. Puis ce sera une piste et un sentier au milieu des forêts et des prairies fleuries. Une dernière pente couverte de rhododendrons, au pied du Grand Armet et du reste de son glacier, nous amène à Plancol face au Grand Rochail et tout près du Taillefer.

Une traversée un peu impressionnante avec quelques passages câblés avant la descente sur la route et le col d'Ornon où nous attend notre premier gîte.

6h, 850m de dénivelée, 15km


Jour 2 : col d'Ornon – Villard-Reymond

Toujours du soleil et toujours des nuages, orageux en fin d'après-midi

Un peu de route pour rejoindre la « station » (1 téléski !) et une piste pour la « station haute » (1 autre téléski !).

Montée en forêt, un troupeau de moutons et ses patous au milieu des prairies avant de rejoindre la crête. Vue sur l'étape du lendemain, la montée au refuge, le sommet du Taillefer, le Grand Galbert et Belledonne. On se transforme en sangliers pour atteindre le sommet de la Tête de Louis XVI ! Vue sur les Grandes Rousses, les Aiguilles d'Arves, le plateau d'Emparis, les glaciers du Mont de Lans et de la Girose. Par des prairies on atteint le vallon du Grand Renaud puis une dernière traversée en forêt nous amène au village au milieu des pâturages

4h, 800m de dénivelée, 10km


Jour 3 : Villard-Reymond – refuge du Taillefer

On partira sous la pluie et la matinée sera très médiocre !

Descente dans les herbes hautes trempées puis dans la forêt. Un peu de route et voilà les hameaux du Villaret puis de La Palud.

Nous voilà au pied de la longue montée par le village d'Ornon. Un nouveau troupeau et ses patous. Le ciel s'éclaircit un peu et entre deux brumes on peut voir la Meije et le Rateau.

Voilà le refuge avec sa yourte où on mangera, sa douche solaire (il n'y aura pas la queue !) et un super accueil qui compensera le temps médiocre et le froid !

La face nord du Taillefer est bien enneigée et nous y renoncerons,

5h30, 1130m de dénivelée, 12km


Jour 4 : refuge du Taillefer – les lacs

La brume est épaisse et les prévisions météos pas fameuses ! Ce sera un petit tour par les lacs,

Pas de l'Envious, lac de l'Agneau, lac Fourchu. La brume nous accompagne et les paysages se limiteront aux fleurs et … aux grenouilles ! On se prend une belle rincée juste après le pique-nique.

L'après-midi se passera autour d'un vin chaud puis de jeux pour certains ou sous les couvertures pour d'autres !

4h, 280m de dénivelée, 8,5km


Jour 5 : refuge du Taillefer – Grand Galbert – Alpe du Grand Serre

Si la brume recouvre les vallées, ici il fait beau et nous en profitons pour monter au Grand Galbert.

Une vue étendue sur le Dévoluy, Vercors, Chartreuse, Belledonne, Mont Blanc et Grandes Jorasses, les Rousses et l'Oisans !

On redescend par la crête et vue sur le col du Treuil et le lac de Beauregard. On profite de nos derniers moments au soleil pour pique-niquer.

Après le lac du Pin on sera dans la brume. On retrouve la forêt aux chalets de la Barrière. Encore quelques lacs, Poursollet, Punay, Claret avant de retrouver la station et nos voitures.

7h, 700m de dénivelée, 21,5km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Le VERCORS

du 22 au 25 juin


Sommet du Platary

Randonnée en commun

22 juin

Gérard K.

13 participants (totalité du groupe)

Après le trajet en voitures depuis Sisteron, nous entamons la randonnée depuis Chichilianne. Passage d'un gué à la sortie du village pour nous mettre en jambes, avant d'emprunter un bon sentier qui remonte à travers bois jusqu'à la bergerie des Ayes (bâtiment inoccupé et verrouillé)

A partir de là, la montée à travers la forêt dans la combe de la Chanas devient très raide et continue ensuite en forte déclivité dans la prairie jusqu'au sommet du Platary. Bien que prévue au programme initial pour tous les participants au séjour, cette partie est nettemment au dessus du niveau des randos douces !

Du sommet du Platary (Alt. 1586 m), belle vue sur le Trièves et sur les sommets mythiques du Dévoluy (Obiou, Grand Ferrand, Garnesier)

Après une belle pause pique nique au pied de la croix sommitale,, nous descendons dans les prés du versant ouest pour trouver, après avoir tiré sur la droite, un sentier caractéristique qui descend à travers bois jusqu'au col du Prayet (Alt. 1197 m)

De là, retour tranquille à Chichilianne par une piste évidente, avant de prendre possession de nos chambres au gîte du village.

Dénivelé 600 m Distance 10 km


Crête Longue

22 juin

Mireille K.

3 participantes

Départ depuis le col du Prayet sur la route du col du Ménée. Erreur dans l'itinéraire mais nous descendons dans un superbe vallon très boisé, un mini colorado ; Splendide !

Dénivelée 400 m distance 7 km


----------------------------------------

Tour du Mont Aiguille

23 juin

Daniel A.

10 participants

La sortie du jour est assez longue et la météo assez médiocre avec des risques d'orage l'après-midi !On fera donc une mise en place de voiture pour la raccourcir un peu.

Départ du petit hameau de Trézanne. Le sentier coupe les lacets de la piste et on rejoint rapidement le col de Papavet. La crête nous tend ses bras et après une courte traversée nous voilà au col des Pellas. Le Mont Aiguille est enveloppé de nuages bas et se montre de temps en temps.

Descente tranquille sur le hameau des Pellas par les magnifiques prairies des Grands Clots puis direction sud ouest pour la 2ème montée du jour. La forêt est belle et on peut voir encore quelques sabots de vénus. Les dernières pentes sont raides pour arriver au pied du Mont Aiguille et de sa voie normale, un peu au-dessus du col de l'Aupet. Pause pique-nique où on pourra admirer à loisirs une harde de bouquetins !

La descente est très confortable et on atteint La Richardière où une voiture nous attend ainsi qu'un bar pour le pot de l'amitié !

1000m de dénivelée, 15km environ, 6h

----------------------------------------

Le Mont Barrel

24 juin

Gérard K.

13 participants (totalité du groupe)

Pour cette randonnée, nous quittons les voitures à l'entrée du tunnel routier du col du Menée, lieu de passage historique entre le Diois et le Trièves.

Le sentier s'élève au dessus du tunnel à une centaine de mètres en amont de l'entrée du tunnel coté Trièves. A partir de la croix au dessus du tunnel, le sentier remonte l'alpage vers le sud. La pente s'accentue progressivement avant d'arriver le long de la crête sommitale et de déboucher au sommet du mont Barral (Alt. 1903 m) d'où l'on peut profiter d'un panorama très étendu sur 360 °. Le temps est beau malgré les prévisions pessimistes de la météo annoncées pour la fin de la matinée.

Nous redescendons le long de la crête de Jiboui et profitons de la trêve météorologique pour progresser jusqu'au col de Jiboui. Certains d'entre nous, profitent de l'occasion pour faire une belle récolte de champignons dans la prairie. Mais le ciel se couvre brusquement et la pluie annoncée par la météo s'abat sur le groupe. Par chance, la présence d'une cabane providentielle permet de nous réfugier à l'intérieur, juste à temps avant l'arrivée d'un déluge de pluie et de grêle (ouf !).

Ce n'est qu'une paire d'heures plus tard que nous pourrons repartir et redescendre jusqu'à l'entrée du tunnel routier du Menée coté Diois avant de retrouver les voitures en passant par dessus le tunnel au niveau de la croix.

Dénivelé 600 m distance 8 km


----------------------------------------

Le Goutaroux

Rando douce

25 juin

Mireille K.

2 participantes

Départ de Trézanne. Montée par le col de Papavet et la crête del'Aubeyron avec la présence du mont Aiguille tout proche. Belles vues sur le Trièves, le Dévoluy et les crêtes du Vercors.

Dénivelée 570 m Distance 9 km


Tête Chevalière en boucle

25 juin

Daniel A.

11 participants

Une météo encore incertaine et donc une nouvelle mise en place de voiture.

Le ciel est couvert et notre ami le Mont Aiguille est bien caché dans ses nuages ! Départ du gîte et nous voilà très vite au milieu des belles prairies bien grasses. La forêt est toute proche et la pente s'accentue. On s'élève rapidement et on atteint facilement le pas de l'Essaure où le brouillard nous attend. C'est justement à partir de là qu'on est hors sentier ! La boussole pour faire l'azimut et on chemine à travers un relief assez tourmenté. Rencontre avec un bouquetin et on arrive au sommet marqué d'un énorme cairn. La vue est bouchée de toute part. On redescend, toujours à l'azimut, pour un coin pique-nique au milieu des fleurs.

On rejoint assez facilement un sentier balisé qui nous conduit à la cabane de Chaumailloux où repose un troupeau de chevaux très affectueux et peut-être un peu intéressés par le contenu de nos sacs !

Juste après, c'est le Monument de la Résistance puis le pas de l'Aiguille assez impressionnant ; la descente paraît bien raide dans la gorge mais le sentier est bien marqué et on arrive aux prairies et à la voiture laissée au foyer de ski de fond.

Retour à Chichilianne où tout le monde se retrouve pour un dernier pot qui clôturera ce séjour bien sympathique

1000 m de dénivelée 15 km environ 6h

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




316 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout