• modumas

Randonnées d'Octobre 2016

Mis à jour : 7 juin 2019

Le Pas de Parandier - Le tour du Puy de Rabou - Crête de Lange - Les gorges de la Méouge

et le Méchoui à la Magdelaine - Le Contras - RANDO DOUCE




Le PAS de PARANDIER

Randonnée du 27 Octobre

Animée par Monique L.


Nous sommes 25 à partir du petit hameau de Piedguichard à quelques km de St Vincent.

Mais avant, placement de voitures à l'entrée de St Vincent. La boucle prévue n'étant pas possible car beaucoup de « Propriété privée » – « Défense d'entrée », oblige l'animatrice à modifier son itinéraire.

Le temps est superbe, la montagne se pare de ses couleurs d'automne, à chaque fois le même ravissement !

La piste empruntée au début de notre rando est propice aux bavardages.

Nous longeons le Grand Vallat, torrent descendant de Lure, et son large lit empierré.

Puis peu à peu, la pente se fait raide et même très raide !

Nous sommes à proximité des falaises de la montagne de St Michel.

Nous arrivons au Pas de Parandier (1004 m), grand carrefour de sentiers : à droite vers Jansiac, à gauche vers le jas de Madame par le Gr 946 (Grande Traversée des Préalpes) et tout droit vers des ruines des Charbonnières que nous ne verrons pas !

A cette époque de l'année, il est fréquent de trouver de bons champignons à cet endroit, hélas, le climat trop sec n'est pas favorable cette année. Notre bien aimée spécialiste a beau chercher : rien de rien !

Mais consolons-nous, un autre plaisir nous est réservé : nous trinquons à la santé de Joël dont c'est l'anniversaire. Les gâteaux seront aussi de la fête !!

Après une très longue minute culturelle il est temps de repartir. Nous reprenons le sentier de l'aller et bientôt nous bifurquons à gauche vers le GR 946 en direction de St Vincent.

Plus nous descendons et plus nous trouvons des petits gris. De vrais tapis qui font le bonheur des amateurs, la récolte est abondante !!!

Nous retrouvons nos voitures et faisons une halte au café de Noyers. Beau moment convivial où nos 3 « nouveaux » nous témoignent leur plaisir d'avoir partager cette journée avec les membres de Sisteron Rando.

Monique l’animatrice du jour

Nous avons marché 11 km et gravi 500 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Le tour du Puy de Rabou

Randonnée du 20 octobre

Animée par Gérard K.


Le Puy de Rabou (altitude 1834 m) est un petit sommet situé dans le massif du Dévoluy près du petit village de même nom à proximité de Gap.

La randonnée proposée, consiste à faire le tour du Puy dans le sens des aiguilles d'une montre.

Départ de Sisteron à 8 h

16 participants (Francis R. nous rejoindra à Rabou.

Après avoir traversé le village de Rabou (altitude 1150 m), notre randonnée pédestre démarre de l'oratoire Ste Roseline en empruntant d'abord le GR 93 (qui poursuivra sa route jusqu'à l'ancien village de Chaudun) et le fameux sentier des Bans.

Il fait bien frisquet et le soleil qui éclaire déjà le pic de Bure, tarde à venir dans ce vallon étroit.

La partie du sentier taillée dans la falaise au dessus du canyon du petit Buëch est toujours un moment d'émotion et d'attention.

Après cela, petit passage délicat mais sans problème au dessus d'un éboulis raide et descente jusqu'à l'intersection du bois de Lescours où nous faisons une "pause banane".

De là, nous empruntons sur le versant nord du Puy, un sentier qui monte en pente douce dans la jolie forêt de hêtres de Valérous.

A midi, pique nique dans une clairière ensoleillée. L'occasion de savourer après quelques douceurs et liqueurs, une page de blagues de Nicole H.

Mais il nous faut reprendre la marche jusqu'à un col sans nom (altitude 1660 m) au pied du versant sud du pic de Melette. Dur-dur les derniers 100 m de dénivelé !

Le retour par le versant ensoleillé en face de la longue crête de Charance, présentera un passage glissant, délicat et inattendu que tout le monde franchira avec succès (avec un petit peu d'adrénaline pour certains !)

Plus loin, la traversée des alpages jusqu'à la bergerie du Puy nous permettra d'apprécier un vaste environnement naturel préservé.

La descente de la dernière portion avant l'arrivée aux voitures vers 16 h sera plus pénible. La piste ayant été fortement dégradée par les dernières pluies.

La journée se terminera autour du verre de l'amitié dans le bar de la Roche des Arnauds (et oui ! ce bar était ouvert l'après midi )

Distance parcourue 12km - Dénivelé 720 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Crête de Lange

Randonnée du 18 Octobre

Animée par Yvette G.


Nous nous retrouvons à 9 au petit village de Lange, et la journée s'annonce belle.

Nous prenons le GRP en direction du col de la Roche. Au niveau du Grépon, nous quittons le sentier balisé pour une sente qui s'élève en sous-bois, d'abord bien discrète, elle est bien là, conformément à la carte, et nous permet de rejoindre la crête des Blaches de Paillar sans soucis. La vue est belle des deux côtés : côté chaîne de Lure, nous avons en face de nous le Tréboux et ses cavalets; de l'autre côté nous dominons la vallée du Jabron avec sa superbe chaîne de montagne face à nous. Après une petite "pause banane", nous mettons cap à l'ouest  en gardant la crête ; il est parfois nécessaire de slalomer pour se frayer un passage acceptable jusqu'au col de Curel. Et au fur et à mesure qu'on avance, les paysages défilent de chaque côté.

Au col de Curel, petite remontée pour atteindre la 2ème partie de la crête, la crête des Serres. Elle est plus aérée et plus agréable que la précédente. Nous sommes pile au-dessus de Curel à présent.

Malheureusement, pas possible de faire la descente vers Villevielle au bout de la crête ; alors nous revenons sagement sur nos pas. Surprise, sur le sol un morceau de bois pas comme les autres, sans aucun doute un bois de cervidé récemment perdu ; on a d'abord pensé à une bagarre entre ces animaux, mais peut-être pas si on suit le lien ci-après :

http://www.marchelibre.be/Curieux/boisducerf.htm

Malheureusement, nous n'avons pas trouvé le 2ème ...

Il est midi passé, nous nous installons à l'un des agréables endroits pique-nique repérés à l'aller pour la pause casse-croûte.

Puis nous reprenons la descente jusqu'au col de Curel. Ensuite, par un petit sentier bien marqué nous rejoignons une piste en contrebas et l'empruntons un moment vers l'est. Puis elle s'arrête net, il faut deviner une petite sente en sous-bois qui est là pour nous permettre de rejoindre le GRP un peu plus bas. C'est là sur le sentier balisé le seul endroit un peu boueux de la rando, sitôt le parcours à l'ombre terminé, le sentier caillouteux a bien drainé la pluie de ces derniers jours.

Quelques petits gris pour une omelette et nous regagnons tranquillement Lange tout en profitant encore du soleil.

Nous avons parcouru 12 km avec un dénivelé de 700 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




Les gorges de la Méouge

et le Méchoui à la Magdelaine

Le samedi 8 octobre

Animateur Gérard K.


chez Luc, Evelyne, Nanette et Jean Pierre

Jour de ripaille pour Sisteron Rando à la Magdelaine (Mison) chez nos amis Luc, Evelyne, Nanette et Jean Pierre. Moment de liesse pour les 35 convives attablés devant un cadre champêtre agréable, par une belle journée ensoleillée et un repas succulent.

Auparavant, Gérard avait proposé une randonnée matinale de 3 h dans les gorges de la Méouge, histoire de se mettre en appétit.

Départ de Sisteron à 8 h

19 participants à la marche. Température très fraîche.

Situées entre St Pierre Avez et Châteauneuf de Chabre, les gorges de la Méouge sont une curiosité naturelle intéressante tant par leur coté sauvage que par la beauté des paysages rencontrés. Le sentier, quelquefois escarpé et surplombant la rivière en rive droite, démarre dans les premiers lacets de la route qui monte à St Pierre Avez. Pour notre part, nous avons laissé 2 voitures au niveau du pont roman, point d'arrivée de notre randonnée.

Le soleil est long à venir sur ce versant encaissé et situé à l'ombre. Mais le sol est sec et le groupe, tel un long serpent ondulant, avance sans problème sur ce parcours en forme de "montagnes russe". Gérard agrémente la marche par quelques précisions sur la géologie, la faune et Natura 2000.

Arrivée au pont roman en fin de matinée. Il est grand temps d'aller manger et nos amis nous attendent !

Les chauffeurs remontent en voitures au point de départ pour récupérer les autres véhicules. Et là stupeur ! Francis a été oublié ! C'est en auto stop et grâce à une gentille dame qu'il pourra finalement aller récupérer son véhicule en haut des gorges.

Nous arrivons à 13 h 30 chez nos hôtes. Le mouton est prêt depuis un bon moment et patiente sur les braises.

Mille excuses pour ce retard !

La suite de la journée ne fut que rires, agapes et bonheur d'être ensemble. Le mouton rôti à point par Marcel et Albert (un grand bravo !) fit la joie de toutes les papilles. Jean Pierre avait eu la tâche d'allumer le feu aux aurores à la lampe frontale. Les plats d'accompagnements confectionnés par les uns et les autres, les bouteilles de vins et l'air de chorale chanté en choeur sous le tempo de Daniel firent le reste pour apprécier cette belle journée

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Le Contras

Randonnée du 4 Octobre

Animée par Monique L.


Nous sommes 11 à partir de la station de Lure. Il fait beau, pas de vent, temps idéal pour randonner sur les crêtes. Nous commençons par une descente, direction ouest, vers le pré du Fau.

Pour y parvenir nous prenons des pistes, des sentiers forestiers puis arrivons dans un univers minéral. Un cairn se dresse majestueux au sommet du pré du fau à 1682 m, le paysage à l'entour est grandiose.

Nous repartons en direction du sommet de l'Homme 1638 m. Et là, nous regardons le but de notre rando, une minuscule bergerie, pas loin de la crête.

Pour y parvenir : une méga descente puis une méga remontée.

On prend le temps, pause au creux à la baisse de Malcor.

On attaque la montée redoutable, chacun prenant son rythme.

Et bien sur, peu à peu, nous arrivons à notre bergerie, lieu de notre pique nique.

Le paysage est sublime, le Ventoux semble à portée de chaussures !

Mais il faut repartir et ce qui était montée devient descente etc etc...

Ouf tout le monde se rejoint au sommet de l'Homme, le retour semblera bien facile.

Mais certains(es) ont les jambes lourdes et le souffle court.

Nous rejoindrons tranquillement les voitures.

Un grand bravo aux participants

Monique l'animatrice du jour.

Nous avons gravi environ 800 m et parcouru 12 km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Rando douce à St Geniez

Randonnée du 4 Octobre

Animée par André M.


Sous la conduite d’André Maurel, nous étions 6 au rendez vous de 8 heures à la gare.

Si le ciel était déjà parfaitement bleu, il faisait frisquet sauf pour André, toujours à peine vêtu.

A pied d’œuvre à 8h30, nous avons vite emprunté des chemins à travers champs et hautes herbes , et la végétation avait, avec la pluie des derniers jours, retrouvé des couleurs vives. Le cadre est enchanteur.

Les baies des grattes cul sont bien rouges mais pas assez gelées pour être bonnes en bouche.

Nous avons devisé sur le rôle de ces randos douces qui bien que limitées en durée et en dénivelé ne peuvent pas accueillir tous les publics si le handicap est par trop fort car nos animateurs ne sont ni infirmiers, ni encore moins médecins.

Dernière étape avant de reprendre la route au Le Dramon, ré ouvert depuis un an et dont l’hôtesse propose un menu gourmet pour 14 euros…..

Merci encore à notre animateur.

cliquer sur la photo pour voir le petit diaporama

 

© 2019 by Sisteron-Rando. Proudly created with Wix.com

Informations légales - En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous fournir les services que vous demandez expressément Pour en savoir plus cliquez sur le lien