• solveigmorch

Randonnées d'Octobre 2019

Mis à jour : 7 nov. 2019

Le Ranc de Mianoux - La crête de la Plane - La grande Gautière - Le lac de Lazer - La Montagne de Mare - Le crête de Charance



Crête de Charance

Randonnée du 29 octobre

Animée par Claude G.


Nous sommes 9 au départ de Sisteron pour aller randonner à la crête de Charance.

Pas facile en ce moment de respecter le calendrier des randos au vu de la météo.

Pour ce qui nous concerne il y avait quelques pluies éparses dans la nuit (ce fut le cas) et ensuite l’amélioration devait se faire sentir (ce fut le cas aussi) et pour finir dans l’après midi beau temps.

Après 1 heure de trajet nous sommes à pied d’œuvre, départ de l’ancienne carrière des Serrigues, il est un peu plus de 9 heures quand nous démarrons : la ville de gap est dans le brouillard.

Direction le col de Gleise : pas de difficulté jusque là, c’est à partir de celui-ci après une demi heure de montée que le passage du pic de la Greisinière est difficile, il demande de l’attention, c’est étroit il faut bien assurer ses prises ! Heureusement les rochers sont secs, çà nous prendra une bonne demi heure pour passer, tout le monde réussira ce qui est une belle performance en soi.

Plus avant la crête est plus simple, avec tout de même 2 côtes raides en passant par le col de côte gelée et le col de Guisière (là où, plus avant dans la saison, nous avions fait une rando raquette au départ de Rabou et qui aboutissait à celui ci avec, pour moi, des difficultés à cet endroit). Nous atteignons la brèche aux environs de 13 heures et là après consultation nous ne monterons pas au pic, avec le changement d’heure mieux vaut être prudents. Nous cherchons un coin au soleil pour le repas. Nous prenons notre temps, celui-ci terminé nous repartons en descendant par la brèche, après environ 1h30 de marche nous rejoignons les voitures.

Nous prendrons le pot de l’amitié à la pizzeria à Tallard.

Nous avons parcouru 11km 800 pour un dénivelé de 800 m.

On refera cette rando en partant toujours du même endroit en passant par le col de cote gelée pour rejoindre la crête ce qui permet de gagner pas loin de 2 heures sur le parcours et ainsi de faire le pic.




La Montagne de Mare

à partir d'Aubard

Randonnée du 17 octobre

Animée par Monique L.


Nous sommes 19 à partir vers Aubard, petit hameau situé au-dessus de St Vincent sur Jabron.

Contrairement aux prévisions (beau temps le matin, nuages dans l'après midi) une petite pluie nous accompagne jusqu'au parking.

Les nuages sont très bas, la montagne de Mare : invisible !

Après quelques mètres de montée, un ami a des problèmes de santé, et c'est deux amis qui le raccompagnent à Sisteron. Ils nous rejoindrons.

Nous sommes 16 à poursuivre la montée, à une allure très cool.

Le paysage se découvre, quelques rayons de soleil apparaissent et embellissent le décor.

Nous arrivons au col de Fairotte 1288 m. Après la pause banane nous prenons un chemin peu visible qui, par une montée raide nous amène sur la crête de Mare.

Plusieurs patous nous accueillent, placides presque amicaux !!

En suivant la crête la montée se fait tranquilou.

Nous nous arrêtons au premier sommet et attendons nos amis qui arrivent quelques minutes plus tard sous nos applaudissements !

Le pique nique sera rapide, pas de sieste car le ciel se couvre à nouveau.

Vent, pluie, brouillard entrent en scène !!!

Nous croisons un groupe de randonneurs de Château-Arnoux.

Nous progressons vers le sommet dans un univers cotonneux, sommet à 1603m matérialisé par un cairn.

Nous amorçons la descente -prudente- dans les rochers glissants.

Arrivés au col de Verdun, le temps s'améliore et nous rejoignons Aubard dans des conditions agréables, avec même quelques rayons de soleil.

Nous avons gravi 800 m et parcouru 13,6 km

Un grand merci à cette belle équipe et à nos amis Paul, Jean Yves et Alain pour leur dévouement.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




Boucle du Lac de Lazer

Départ Mairie de LAZER

Rando Douce du 14 octobre

Animée par Claude N.

Brouillard à Sisteron... on part vite sur Lazer pour voir si c'est mieux....Grand ciel bleu soleil bien chaud ....ouffff Départ devant la mairie, nous sommes 9. Une grande boucle de 14,5 km pour 240 m de dénivelé.... De très beaux paysages et une très bonne ambiance comme toujours... certes on n’est pas montés dans les hauteurs...mais les km étaient bien là.

Bravo à toutes et a tous… Jeanine, Josiane, Françoise, Josette, Joss et aussi à Roger, Joseph et Yvan.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La grande Gautière (1825m)

à partir Gierre (1123m)

Randonnée du 8 octobre

21 participants

et 21 au sommet, pourtant les derniers 250m s'effectuent sur une pente dans les herbages, bien raide à l'étonnement de certains.

Beau temps sans aucun nuage et chaleur agréable.Vue magnifique sur tous les massifs, neige sur les Ecrins.

Après le repas, nous avons eu l'amicale visite du propriétaire des lieux.

Des pseudos randonneurs laissent trop souvent leurs déchets (plastiques en particulier) et surtout se permettent de cisailler les fils barbelés des clôtures!!

Il ne faut pas s'étonner que les lieux et chemins privés soient de plus en plus souvent interdits aux randonneurs. Respectons la nature et les espaces que nous empruntons !!!

Merci au propriétaire pour son aimable tolérance.

Nous avons gravi 760m avec une petite surprise dans la descente, et marché 11km.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La crête de La Plane (Dévoluy)

Randonnée du 3 octobre

Animée par Daniel A.


Ce sont les derniers moments d'un été qui se prolonge et nous sommes 13 à en profiter.

Il y a du monde à la station du téléphérique de l'observatoire de Bure : un car de randonneurs lyonnais et des ouvriers qui déchargent de grosses pièces en béton pour des travaux à l'observatoire.

Nous quitterons les voitures ici et bien vite, nous serons seuls sur le chemin qui mène gentiment au col de Rabou.

Belles vues sur le Grand Ferrand, l'Obiou, le pic Pierroux, et tout près le pic de Bure. Un troupeau de moutons.

A l'approche du col, le vent se lève et il est plutôt bien frais ! La pause se fera en contrebas, versant Rabou ; vues sur le Gapençais.

La suite de l'itinéraire est sur la crête et le vent est maintenant glacial. Nous n'irons pas jusqu'en haut et ferons demi-tour vers 2200m, là où on commençait à voir l'Oisans !

Un peu de descente pour trouver un coin abrité pour le pique-nique.

La suite de la descente sur une crête secondaire, le long de la falaise des Barges, et maintenant à l'abri du vent. On domine la grotte de l'Eglise puis on retrouve la piste de montée un peu en dessous du Jas des Barges.

Retour aux voitures et pot à Veynes.

5h30 pour 750m de dénivelée

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




Ranc de Mianoux

à partir de Saint Julien en Beauchêne (05)

Randonée du 1er octobre

animée par Yvette G.


Un groupe de 23, serre-file obligatoire pour ramener tout le monde à la Maison Communale de St Julien en Beauchêne ! Pas chaud pour l'instant, mais la journée s'annonce splendide.

Mise en jambe sur la petite route qui mène à la Maison Forestière des Etroits. Juste après, en face de la belle fontaine, nous prenons à gauche le sentier qui va nous mener jusqu'au col de Guillotier (1405 m) en montant progressivement dans la belle forêt domaniale de Durbon maintenant réchauffée par le soleil.

Une pause au col ; la Penne (1602 m), d'où démarre le Ranc est juste au-dessus de nous, mais pour l'atteindre, un grand détour est nécessaire ; un petit sentier, d'abord direction Nord, puis Nord-Ouest , nous mène jusqu'à la crête ; nous la remontons direction Sud-Est en suivant les marques ONF vertes et blanches. Nous avions déjà entrevu la Tête de Garnesier, mais de la Penne, quel panorama ! Et vers l'Ouest, le Ranc de Mianoux avec ses strates et son à-pic caractéristiques …

Nous décidons d'aller pique-niquer au point haut du Ranc (1656 m) en suivant la crête et les marques ONF, avec une montée qui mettra en appétit. Nous profitons aussi d'une visibilité extraordinaire sur la chaîne du Dévoluy, la Toussière et au loin les Hauts Plateaux du Vercors.

Nous poursuivons encore un moment sur la crête, quelques chamois détalent au dessous de nous. Puis c'est la descente dans la pente herbeuse à gauche, puis la forêt, en suivant toujours les marques ONF sur les arbres. Tous les participants avaient été prévenus, tous sont bien arrivés sur le collet de Ventabre et se souviendront longtemps de cette descente …

Relax maintenant, nous retrouvons un balisage, et pistes et sentiers nous ramènent aux voitures, ravis de cette superbe journée !!

Nous avons parcouru 11 km avec une dénivellation de 880 m, environ 4h de marche.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

© 2019 by Sisteron-Rando. Proudly created with Wix.com

Informations légales - En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous fournir les services que vous demandez expressément Pour en savoir plus cliquez sur le lien