• solveigmorch

Randonnées de juin 2018

Le Charvet - rando progressive à Céüse - rando challenge 2018 - Crête de la Bouisse - Cirque d'Archiane - rando progressive la Cluse-chalet de Chazal - Le Ruth - Bellevue-Pelissier


Bellevédère de Bellevue et forêt de Pélissier

au départ de Volx (04)

Randonnée du 28 juin

Animée par Joël B.


Nous sommes 11 à partir de la place du village et atteignons rapidement la placette à hauteur du château d’eau dominée par la grotte de la Capellane. Le ciel est légèrement couvert, nous aurons moins chaud ! Le chemin s’élève le long des rochers occupés par une colonie de choucas.

Après une dernière montée à travers une végétation de cades, chênes verts et kermés, nous arrivons à un promontoire sommital sur lequel subsiste des reliquats de murs de l’oppidum celto ligure. Puis nous traversons d’anciennes charbonnières et c’est l’arrivée à la source de Bellevue avec son bassin.

La pause faite, direction le versant nord à travers un paysage forestier en balcon au-dessus de St Maime et de Dauphin.

Arrivée au carrefour de Pélissier puis direction Montaigu avec son magnifique pigeonnier et quelques ruines.

Le pique nique terminé, nous faisons un peu de hors piste avant d’atteindre le col de Pissautier et plongeons versant sud vers le ravin de Fontamaurri .Par le sentier des Fontaines nous regagnons le village après avoir traversé de belles olivettes.

Après 14 km et 600 m de dénivelé le verre de l’amitié fut bien agréable.




Le Ruth et le Mourre Pelé

Rando du 26 juin

animée par Yvette G.


Nous sommes 17 au rendez-vous, pour l'instant beau temps.

Point de départ sur la petite route qui mène à la Pérusse, au niveau du vallon St Martin que nous remontons. D'abord une large piste qui se rétrécit peu à peu  et puis un sentier qui monte bien, dans la forêt. Il vire brusquement plein Sud et pour que le randonneur distrait ne le rate pas, un cairn est vite formé.

Il nous mène jusqu'à la crête et la montée, bien ombragée, est agréable.

Petite pause pour profiter de la vue : vallée de la Durance, Château-Arnoux, Les Mées, et vers le Nord, Peipin, Sisteron, toutefois l'horizon est un peu brumeux.

Nous enfilons la crête vers le Sud ; la montée n'est pas terminée pour autant, c'est la montagne russe jusqu'au sommet du Ruth. Il est encore trop tôt pour la pause pique-nique, alors nous poursuivons et une bonne descente nous attend.

C'est maintenant la montagne russe du Mourre Pelé ; il est moins ombragé, mais pas tout à fait pelé et nous trouvons quand même de quoi pique-niquer à l'ombre ; moment d'échanges de douceurs et de souvenirs …

Le ciel se couvre et nous décide à partir, mais c'est passager et la chaleur est bien là pour la dernière partie de la descente avec quelques bons raidillons et un sentier plutôt caillouteux.

Dernier ressaut et voilà en bas Mirabeau où nous avons laissé une voiture le matin.

Une bonne journée, commencée à la fraîche et terminée en levant le verre de l'amitié … eh oui à Mirabeau il y a un sympathique bistrot de pays qui est ouvert !

Nous avons parcouru un peu plus de 11 km avec un D+ de 700m et un D- de 810m - temps de marche effectif 3h40

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




Rando progressive au départ de la Cluse

du 19 juin

Animée par Claudine R,


Il fait très beau ce mardi, et , en ce qui concerne les orages, la météo est plutôt favorable.

Nous serons 12 à participer à cette belle rando,

La montée est tranquille, nous suivons le cours d’eau l’Abéou, avant de monter vers le chalet pastoral de Chazal . Le panorama est très verdoyant et les herbages parsemés de milles fleurs

Après un parcours hors sentiers, nous arrivons sur le Rocher de la Baume où nous prendrons le casse-croûte avec ses douceurs habituelles,

La descente se fera par la même piste qu’à l’aller. Il nous paraîtra bien long..

C’est vers 15,30 h que nous avons retrouvé les voitures,Nous prendrons le verre de l’amitié à Veynes, mais ce ne fut pas facile de trouver un troquet d’ouvert,

Nous avons parcouru 11 km avec 620 m de dénivelée +

Merci à Claudine pour cette belle rando.

cliquez sur la photo pour voir le diaporama



Le cirque d’Archiane

Randonnée du 19 juin

Animée par Claude G.


Nous sommes 10 au départ de Sisteron pour rejoindre le village d’Archiane où nous passerons une nuitée, via le col de Grimone et les gorges des gats.

Une fois sur place nous découvrons les falaises qui entourent le village et retrouvons deux amis venus nous rejoindre directement. Nous sommes accueillis par les propriétaires du refuge au demeurant fort sympathiques pour prendre possession de nos chambres, un petit mot de bienvenue sur la porte pour les randonneurs de Sisteron qui nous touche. Avant le dîner nous déambulons dans le village et admirons les falaises avec le coucher de soleil sur celles-ci, puis vient le moment de passer à table à l’heure que nous avions décidée : repas copieux et serveurs (patron et patronne) très à notre écoute pour les différents menus suivant les goûts de chacun. Fin du repas de nouveau une petite balade jusqu’au parking voitures situé à l’entrée du village et obligatoire pour les visiteurs (il est vrai que le stationnement sans la discipline poserait vite problème) puis vient l’heure de regagner nos chambres…

Le lendemain toilette, et petit déjeuner à  6h45 avec confitures maison, que du bonheur. Nous rejoignons le parking où nous laissons une voiture pour rapatrier les chauffeurs le soir et nous rejoignons le lieu de départ de la rando situé au fond de la vallée de Combeau.

Départ 8h15 avec une mise en train pas très dure, puis petit arrêt au pas de l’Essaure pour apercevoir le village de Chichiliane, je n’ai pas parlé du temps, beau temps, mais une fois arrivé sur place le brouillard fera place au ciel bleu ce qui nous empêchera de voir le profond vallon en longeant la crête. Nous sommes à la tête chevalière vers 11h, nous pouvons apercevoir sa majesté le Mont Aiguille avec la prairie dessus, nous n’avons pas l’habitude de le voir de ce coté ci (nous nous souvenons plus des falaises quand nous empruntons la  RN 75 qui va à Grenoble), et en face le grand Veymont qui émergent d’une magnifique mer de nuages, nous rejoignons la cabane de Chaumaillou entourée de chevaux lieu où nous prendrons notre repas aux alentours de 12h.

Nous repartons vers 13h10 : long plateau herbeux et nous parvenons au début du cirque d’Archiane, il est 15 h.

Descente dans un pierrier pas facile, et ensuite longue approche du village tout en dénivelé négatif qui usera les jambes moi tout le premier. Il est un peu plus de 17h quand nous arrivons à Archiane et nous prenons le pot de l’amitié au refuge.

Nous avons eu un temps clément et une très bonne ambiance.

Nous repartons chercher les voitures, mais nous aurons un peu d’attente due au fait de travaux de réfection de la chaussée donnant accès au vallon de Combeau, au final nous repartons à 19h 25, mais (je ne parle pas de moi, je ne suis pas allé à Sisteron) retour au point de départ vers 21h15.

Nous avons effectués 660 m de dénivelé positif et un peu plus de 1300m en négatif pour une longueur comprise entre 20 et 21km.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La Bouisse par col de Saumane

et le rocher de Jardanne.

Randonnée du 12 juin

Animée par Stanislas N.


Départ de Serres 05, sur la place principale. Nous étions 14 pour cette randonnée dans les Baronnies Provençales. La météo sera capricieuse mais nous partons quand même.

Nous traversons le village de Serres à 668mètres d'altitude par la vieille ville, la montée est directe dès les premiers pas.

La chapelle Bonsecours accrochée aux rochers de la Pignolette est le départ de cette randonnée. On s'élève par un sentier qui domine le village de Serres et la Vallée du Buëch. Passage par les ruines du château, notre animateur joue la star avant de reprendre notre chemin. Nous prenons la direction du tombeau juif, le sentier monte en dominant la vallée et de l'autre côté, nous sommes protégés par les filets anti chutes de pierres. Nous passons devant le tombeau juif du 14è siècle, mégalithes de roches calcaires sommairement taillées. Nous continuons l'ascension en longeant la crête de Fontarache, entre rochers, buis et chênes. Nous arrivons au col de Jardanne à 1031m pour redescendre d'un mètre au Col de Saumane. Nous quittons le sentier de Fontarache et coupons le GR94 que nous prendrons au retour. Nous prenons tout droit en direction de la fontaine de l'Ollagnier. Les lacets nous conduirons à la fontaine de l'Ollagnier très rapidement. La fontaine est à 1125 mètres d'altitude. Nous repartons en direction du rocher de Jardanne par une montée assez raide. Arrivés au rocher de Jardanne à 1352 mètres, la vue est très belle sur les vallées et les massifs montagneux. Nous poursuivons en direction de la crête du Banc Long entre les buis et les restes d'alpages envahis. Arrivés sur le début de la crête de Serre de la Bouisse, le groupe admire le paysage. Nous sommes à une altitude de 1500 mètres. Des nuages se sont formés et le groupe s'installe pour déjeuner. Il faut faire vite car au bout de 30mn, les premières gouttes marquent leurs empreintes. On couvre les sacs et on enfile les tenues de pluie. La descente se fait rapidement, sous une pluie battante. Nous mettrons 1h10 pour rattraper le Col de Saumane et retrouver le sec.

Au col, le groupe fait une pause, la pluie s'arrête. Nous repartons en prenant le GR94 à droite en direction de la Chapelle de Saumane. Descente un peu raide au départ et nous arrivons sur la piste qui nous ramènera jusqu'à l'entrée de Serres. Nous passons par Notre Dame de Saumane, petite chapelle au milieu des champs. Arrivés à Serres par le collège, sa façade nous offre la méridienne unique sur les Hautes Alpes. Descente par les ruelles de la vieille ville, passage par la Fontaine et nous poursuivons jusqu'à la maison de Lesdiguières de style renaissance avec ses gypsiéres. Nous passons également devant l'église saint Arey pour rejoindre nos voitures.

Distance: 13.5 km  -  Dénivelé: 850m  -  Durée: 6h50

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Rando challenge – Château-Arnoux

13 juin

Animé par Daniel A.


La météo est vraiment instable ces temps-ci et les dernières sorties, si elles n'ont pas été annulées, ont été un peu arrosées !

Mardi soir : on est 20 inscrits

Mercredi matin avant le départ : de nombreux coups de fil, 2 désistements et surtout la même question « tu maintiens ? Parce que en ce moment il pleut assez fort ! »

Ben oui, on maintient et finalement nous serons 18 pour cette matinée ludique et finalement … ensoleillée !

L'animateur est rôdé ; quelques consignes avant le départ, constitution des groupes autour des 6 animateurs qui se prêtent au jeu et qu'on peut remercier (Claudine, Yvette, André, Gérard, Joël et Stan qui ramassera les balises).

Un peu plus de 6km, un peu moins de 200m de dénivelée, ça paraît tranquille mais les pistes, chemins et autres sentiers sont nombreux et il faut prendre le bon ! Pas forcément facile pour tout le monde ...

Mais tous les groupes seront de retour pour un magnifique apéro préparé par Mireille.

C'est l'heure des réponses aux questions trouvées à chaque balises (10), questions autant tordues que d'habitude mais qui permettent de s'instruire un peu quand même.

Et comme à l'accoutumé, l'animateur se munira de sa plus belle mauvaise foi pour désigner les 2 équipes finalistes, une équipe féminine autour de Claudine et une équipe masculine autour d'André. Après 2 questions pour les départager, auxquelles personnes n'a répondu (!!!), c'est l'équipe féminine qui est déclarée vainqueur (ça se dit vainqueuse ?). Bravo donc aux 2 Claudine et à Christine qui remportent le trophée du rando challenge de Sisteron Rando.

Qui sera remis en jeu l'année prochaine …

Gérard remettra une magnifique médaille en chocolat (du vrai !) à notre centième adhérente, Jocelyne !

Daniel.

cliquez sur la photo pour voir le diaporama 



Rando progressive à Céüse

Sortie du 7 juin

Animée par Claudine R.


Nous sommes 10  ce jeudi matin à 8 heures à vouloir s’aérer, puisque la météo n’a pas prévu de pluie avant 16h…..

Arrivés à Céuse, nous remontons le vallon de la Sapie, verdoyant, très fleuri : trolls, pédiculaires, le jaune domine. Parvenus sur la crête qui domine la « station » de Céuse, le brouillard ne permet pas de voir quoi que ce soit. S’agit-il de brouillard qui monte ou de nuage qui descend ???

Nous parvenons sur la crête de la lumineuse, notre mycologue spécialiste part en exploration : la chasse aux champignons est ouverte. Elle revient de temps en temps les bras chargés de « champignons de Paris », ainsi nommés ce jour car nous avons une parisienne avec nous ; en fait les champignons de Paris parisiens sont gringalets, comparés à leurs frères de PACA !!!!

Halte à midi dans le vallon d’Aiguebelle pour le pique- nique : un lièvre, puis un chevreuil courront au-dessus de nous et un marmotton surveillera nos agapes.

Tiens, quelques gouttes commencent à tomber et il est loin d’être 16h !!!!

Nous rentrons aux voitures, mouillés mais pas trop et partageons le pot de l’amitié à la Roche des Arnauds.

Nous avons grimpé 524m et marché 9,90km pendant 3h25

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



Le Charvet depuis Lambruisse

randonnée du 5 juin

animée par Stanislas


Ce ne sera ni le grand soleil, ni le déluge des jours précédents avait prédit Dame Météo, au pire une averse dans l’après-midi.

Bien avertis, ce sont 8 participants, qui, sitôt arrivés aux Iscles, traversent ce lotissement paisible de Lambruisse, pour prendre le PR et la direction du Haut de Serre Guillen. De là c’est une ascension régulière traversant des parties boisées et des pierriers qui les mène, parfois au prix de quelques exercices, jusqu’à la crête de Charvet. Aux passages de trouées, de beaux points de vue sont offerts sur la Sapée et le Grépon en face, Lambruisse et ses hameaux dans la vallée, au bord de l’Encure.

La boucle du PR ne menant pas au sommet, nous ferons donc sans PR, et entre arbres touchés par la foudre ou couchés par le vent tracerons notre chemin jusqu’au petit plateau en haut de la crête pour la pause de mi-journée. La mauvaise humeur du temps se manifeste, un voile grisâtre flotte autour de nous alors que nous reconstituons nos réserves ; quelques gouttes tombent même.

Côté Verdon seules les montagnes de Cordeil et de Maurel apparaissent ; au nord le Cheval Blanc joue à cache-cache ; à l’ouest la Barre des Dourbes reconnaît ne pas être à la hauteur du Couard et du Cucuyon qui ont droit au voile.

Quelques épinards sauvages et rosés des prés regarnissent des sacs avant que nous poursuivions notre boucle.

Depuis un escarpement près de Collet Rodon, nous profitons d’une démonstration de vol de quelques vautours avant d’amorcer la descente vers Serre Guillen. Le long du chemin, à l’abri des arbres, par dizaines, des pivoines s’épanouissent au gré de l’altitude, de la lumière…

Nous rejoignons nos véhicules garés non loin de l’Encure. Un panneau rappelle que le 6 avril 1944, à la ferme Laval située en haut de la vallée des résistants furent massacrés, brûlés ou déportés par les nazis.

La traversée de Barême sera l’occasion d’une pause rafraîchissante, blanche ou brune et mousseuse,fruitée… ou même chaude

Distance parcourue : 11,5 km -  Déniv. + : 640 m. - Durée : 5 h env.

S.N.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama

 

© 2019 by Sisteron-Rando. Proudly created with Wix.com

Informations légales - En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous fournir les services que vous demandez expressément Pour en savoir plus cliquez sur le lien