• solveigmorch

Randonnées d'Octobre 2021

Dernière mise à jour : 30 oct. 2021

La corne de Lure - Le Rognon -Le méchoui à la Magdeleine - Sur les hauteurs de Pelleautier - Les bergeries de Chapellane - Sainte Colombe - Les Dados - Le Pic Melette -



 

Le Pic Melette (Rabou)

Randonnée du 28 octobre

Animée par Daniel A.


Belle journée automnale et nous sommes 16 à en profiter.

Départ de Rabou, petit village perché et caché dans son écrin au pied du Dévoluy. Peu après l'oratoire de Ste Roseline, la piste grimpe raide jusqu'à la bergerie du Puy sous le sommet éponyme.

On a croisé le troupeau plus bas.

Belles vues sur le pic de Bure tout proche, Charance et les crêtes vers Gleize, sur le village de Rabou et Ceüze. Les feuillus se parent de leurs habits de lumière, imités par les mélèzes.

Une longue traversée au dessus du torrent de la Rivière nous amène au col de Ferlieu où la pause est appréciée.

Au dessus de nous se dresse le pic Melette ; ça paraît bien raide. Et ça le sera, dans les herbes sèches et les cailloux ! Une petite pistouille nous fait franchir 2 ou 3 ressauts avant de déboucher au sommet.

L'altitude est modeste, à peine plus de 2000m mais la vue est grandiose !

Le Dévoluy (pic de Bure, Rocher Rond, Vallon Pierra, Grand Ferrand, l'Aupet, montagne de Faraut, col de Rabou), le Champsaur (Vieux Chaillol, les Autanes, Piolit, Mourre Froid), les Ecrins (Muzelle, Olan, Rouies, Bans, Ecrins, Ailefroide), le Queyras au fond et sans doute le Viso, l'Ubaye (les Séolanes, l'Estrop) et vers le sud, les montagnes du Verdon, Lure, Aujour, le Ventoux.

On descend par le même chemin jusqu'au col puis on traverse sur le flanc nord du Puy dans une magnifique hêtraie ; enfin c'est par une large piste qu'on retrouvera les voitures.

5h de marche, 870m de dénivelée et 10,5km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Les Dados

Randonnée du 25 octobre

Animée par Ghislaine R.


Mer calme à peu agitée, en ce lundi 25 octobre nous pouvons donc partir ! Nous sommes 14 à prendre le départ, direction St Aubert petit hameau à la sortie de RIbiers. La montée de départ est assez soutenue mais, comme promis, nous y allons tranquillement. La vue s'ouvre petit à petit sur un panorama magnifique, l'automne nous offre ses belles couleurs. Au loin nous apercevons le château de Mison et bien plus en arrière plan les Ecrins. Nous atteignons l'ancien hameau des Dados où nous nous installons pour manger car il y a tout le confort et une vue imprenable: Après une petite sieste de lézards nous redescendons vers St Aubert. Le pot de l'amitié sera pris sur le retour en terrasse à Ribiers; .Nous aurons fait 10Km et une dénivelée de 490m

Petit message aux amis du jour : les champignons étaient délicieux !!

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Sainte Colombe

Randonnée du 18 octobre

Animée par Claude G.


Nous sommes 15 au départ de cette randonnée automnale.

Départ du petit village de Ste colombe qui se situe après Orpierre sur la route qui relie celle-ci à Laborel (la route des princes d’orange). Un peu perché nous quittons la dite route pour y accéder, après quelques virages nous sommes sur place. La météo est propice, un peu frais au départ mais sans plus, une petite pancarte nous rappelle qu’au début de ce siècle il y avait une carrière qui exploitait le marbre et abandonné depuis.

Nous nous dirigeons dans un premier temps en direction du rocher de la Dragonnière, nous n’y accéderons pas nous prendrons la longue descente de Veillanne en direction des Bégues , ce qui veut dire boire en provençal (j’ai entendu maintes fois les anciens dire qu’ils avaient bien mangés et bien bu « aven ben mangea , aven ben bègûes ». La descente achevée nous empruntons la route goudronnée sur quelques centaines de mètres et nous quittons celle-ci pour prendre le sentier en direction de la Tourre et vers le col St jean. Montée progressive… en chemin nous passerons au milieu d’une propriété avec le passage du sentier protégé par des clôtures de part et d’autre. Heureusement car les « toutous » qui y habitent ne sont pas très fréquentables ! pas de souci néanmoins, ils nous accompagnerons jusqu’à la limite de la propriété.

Nous atteignons le col aux alentours de 12 h 15 , encore 500 mètres et nous trouvons notre bonheur dans un petit pré (comme quoi << le bonheur est dans le pré >>) au soleil. Moment joyeux s’il en est : apéritif et pour finir digestifs. Après une petite heure nous repartons, encore environ 200 mètres de dénivelé à prévoir. Nous rentrons dans une très belle forêt dominée par les hêtres et les buis que nous avons balisée mes amis et moi il y a peu de temps puisque nous sommes sur le GRP du tour Buëch Méouge ce qui a guidé mon choix. Direction dans un premier temps le pas du Lavavour et ensuite descente vers la route du Lavavour. Nous éviterons l’accès direct, nous prendrons un sentier légèrement plus long vers la Touisse. Nouvelle descente en direction du village que nous atteignons à 16 heures.

Nous avons parcouru 16 km pour un dénivelé de 765 m comme prévu.

Nous prendrons le pot de l’amitié à Eyguians

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Les bergeries de Chapellane

Randonnée du 14 octobre

Animée par Monique L.


Nous sommes 22 participants à nous rassembler à Saumane, petit village situé sur le flanc sud de la montagne de Lure.

Le ciel est légèrement nuageux, la température fraîche, conditions idéales pour les randonneurs.

Nous attaquons direct par une montée soutenue dans une forêt de pins pubescents.

Après cette montée, nous arrivons sur un vaste plateau, à notre droite nous apercevons la vigie du Contras.

Devant nous apparaît la magnifique bergerie de la Gardette, avec sa voûte aux trois coupoles,la citerne, alimentée par les eaux de pluie et l'abri du berger constituent un bel ensemble en pierre sèche .

Nous poursuivons notre chemin, tantôt en montée, tantôt en descente.

Nous passons à proximité d'une bergerie restaurée en résidence secondaire.

Nous arrivons au Clos de Guilhem, encore un ensemble de bâti en pierre sèche.

Encore quelques pas et nous arrivons à la première bergerie de Chapellane Le toit commence à montrer des signes de dégradations !!!

A 500m se trouve la deuxième bergerie, celle là en bon état.

Pour y arriver nous traversons une portion de forêt sinistrée après les tempêtes de fin 2020 C'est là que nous pique niquerons

Un petit vent frais nous empêche de faire la sieste !

Nous redescendons vers le Clos de Guilhem et allons voir une bergerie (sans nom) en voie de restauration mais apparemment les travaux sont à l'arrêt.

Dans ce territoire du sud de Lure se trouve une quantité importante de bergeries, certaines en bon état, d'autres à l'état de ruines, appartenant à des privés qui souvent négligent ce patrimoine.

Nous poursuivons notre descente dans le lit du ravin de Chapellane, tantôt dans les feuilles de hêtres, tantôt dans les caillasses.

Nous rejoignons le GR de pays, passons au hameau des Girons. Le paysage est superbe : Luberon, Sainte Victoire, Chaîne de l'Etoile.

Et par la rue du Champ de L'Amant nous rejoignons Saumane.

Nous avons parcouru 16 km et monté 550m

Un grand merci aux participants

Un grand merci à Philippe pour son aide précieuse.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Les hauts de Pelleautier

Randonnée du 12 octobre

Animée par Gérard K.


15 participants

Du très beau temps et une très belle luminosité pour cette randonnée en boucle sur les hauteurs de Pelleautier.

Départ de la Freissinouse. Passage au hameau des Pons d’où l’on domine le lac de Pelleautier miroitant au soleil. Arrêt à la petite chapelle des Pons (bel intérieur). De là, nous remontons jusqu’au GR 94 (bizarre ! Gérard avait oublié de nous parler de ce dénivelé !). Descente beaucoup plus confortable à travers une agréable forêt de feuillus jusqu’au village de Manteyer. Nous pique-niquons près de l’église avant d’aller jeter un coup d’œil sur l’extérieur du château du village (bel édifice datant du 14ème siècle, proche de la forêt qui servait de réserve de chasse au châtelain).

Dans l’après midi, nous remontons jusqu’au réservoir d’eau de Haut Corréo et du charmant hameau de Haut Corréo que nous traversons.

Le chemin de retour jusqu’aux voitures sera un peu éprouvant pour certains en raison du kilométrage accumulé depuis le matin.

Le pot de l’amitié au bar de l’hôtel de la Freissinouse terminera cette journée ensoleillée.

19 km de marche 550 m de dénivelé

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Le méchoui à la Magdeleine

9 octobre


Balade matinale animée par Ghislaine et André :

Nous étions 12 au départ de Mison village direction le plateau des Romeyeres.

Beau temps et vue dégagée sur l'Ubaye, les Écrins et le Dévoluy.

Nous rentrons à 12h30 car nous sommes attendus à la Magdeleine pour le méchoui.

Merci à cette petite équipe bien sympathique.

Suivie du reste de la journée festive :

Nous étions 28 convives à partager ce moment d’amitié autour des divers plats, viande et douceurs à la Magdeleine.

Le temps était magnifique, le cadre idéal et nos hôtes, Luc, Evelyne, Jean Pierre et Nanette tout à fait à la hauteur de l’événement.

Merci à tous ceux qui ont contribué au succès de ce bon moment.

Merci à notre ami Guy pour avoir réussi à nous faire chanter avec autant d’entrain et de gaieté.

Une belle journée !

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

Tentative au Rognon jusqu'au col de Jajène

(Lus la Croix Haute)

et le Château de l'Aigle (Savournon)

Randonnées du 7 octobre

Animées par S.N et Daniel A.


Le programme prévoit le Rognon vers le col de Lus la Croix Haute ; la météo est correcte bien qu'un peu fraîche et l'animateur est confiant.

Nous voilà donc partis à 16 par un beau soleil … qui s'amenuisera au fur et à mesure qu'on « monte » vers le nord et c'est un ciel bien bas et bien couvert qui nous accueille aux Amayères, peu après le village de Lus.

On remonte les gorges des Amayères jusqu'au confluent des ruisseaux de Feuillette et de Tranchemule (ça ne s'invente pas) pour remonter ce dernier. Le troupeau de brebis nous attend et les patous seront très sympas. Le vent commence à se faire sentir ; pas chaud le gaillard !

Nous prenons plus loin vers l'est en direction du col de Jajène. Nous voilà dans les brumes et le vent est maintenant assez violent et surtout glacial. Un petit point collectif nous amène à faire demi tour peu avant le col et nous regagnons les voitures bien avant midi ; une rando rondement menée !

3h, 500m de dénivelée et 7km

Quelqu'un a-t-il une idée pour « meubler » l'après-midi ?

Il est évoqué … et adopté, une petite rando vers Savournon.

Après un pique-nique au bord du Buech, à Aspremont, au soleil retrouvé et à l'abri du vent, on gare les voitures à La Buissière, près de Savournon.

L'objectif, 300m plus haut, le Château de l'Aigle. La pente est bien raide et le petit sentier bien encombré de végétation. On passe aux ruines d'un premier château et on atteint assez vite le sommet après quelques petits passages bien raides dans les marnes. Il y avait ici un autre château.

Belle vue sur St Genis et le pas de Jubéo, les Monges, Aujour, le Beaumont, le Duffre et Chabre. Au nord, ça reste bien bouché !

Retour par le col de la Croix et la petite route, en coupant les virages. On traverse le village de Savournon avec son école bien vivante (les enfants sont en récré !), l'église et le cimetière.

2h, 300m de dénivelée et 4km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


 

La « corne » de Lure

à partir de Peipin (04)

Randonnée du 5 octobre

Animée par Yvette G.


Une météo incertaine et plutôt médiocre, c'est toujours un dilemme pour l'animateur … et pour les participants. Rando maintenue, en partant de Peipin au lieu de Valbelle, sous réserve que le ciel ne soit pas complètement bouché le matin. Et le ciel est dégagé sur Lure. Nous sommes 10 optimistes.

Nous montons par le PR du Trou du Loup pour atteindre la partie intéressante de la crête peu de temps après Le terrain est tout à fait praticable malgré la pluie de la veille. La brume va et vient, s'effiloche contre la falaise que nous observons prudemment, et nous permet toutefois d'avoir par intermittence la vue sur Valbelle ou la vallée de la Durance. Montées, descentes, remontées, nous poursuivons ainsi en « montagnes russes » jusqu'au Pas de Jean Richaud . Le soleil fait même de petites percées, mais il nous abandonne pour le pique-nique.

Le retour à Peipin se fait en descendant vers le Jas de Mathieu. Nous poursuivons vers le chemin des Côtes, puis c'est la bergerie de la Romigière et de petit sentier en chemin, nous finissons par presser le pas et aller au plus court pour rejoindre les voitures car la pluie arrive.

Une bonne journée malgré tout, qui s'achève avec le verre de l'amitié et une agréable surprise.

Et finalement, nous avons parcouru 18 km, avec une dénivelée de 1160 m, plus que prévu ; temps de déplacement de 5h45 mn.

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama




756 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout