• solveigmorch

Randonnées de Février 2021

Mis à jour : mars 21

La crête du Feston - La source de la Méouge - La Montagne d'Oule - Revest du Bion - Tour de la Roche des Brigands - St Martin de Castillon-Caseneuve - Lurs-Ganagobie


Lurs – Ganagobie à partir de Lurs (04)

Randonnée du 25 février

Animée par Yvette G.


17 randonneurs au départ à Lurs, donc 3 groupes.

Nous traversons le joli village de Lurs (découverte pour certains) vers « la promenade des Evêques ». Puis le promontoire de la Baume nous offre de beaux belvédères sur la vallée de la Durance. Nous laissons le GR 653D ; un petit sentier nous mène jusqu'au Ravin du Buès, facilement traversé à gué, puis il rejoint la piste en contrebas du plateau de Ganagobie. Nous devons malheureusement la suivre un moment avant de retrouver un petit sentier de garrigue peu après les ruines de Volandys.

Nous voilà au croisement du Chemin de Monticelli, à 2 enjambées du plateau de Ganagobie. Il serait dommage de rater le détour par les ruines de Villevieille sur ce promontoire rocheux qui domine le village de Ganagobie et la vallée de la Durance. Endroit idéal pour le pique-nique.

Nous retrouvons le rempart, puis nous nous dirigeons vers le monastère de Ganagobie. Après une courte visite des lieux, nous rejoignons le bord du plateau. La roche omniprésente ici était propice à la taille de meules pour les moulins.

Descente vers le ravin du Buès que nous traversons cette fois sur le Pont Romain. Nous quittons rapidement le GR (qui suit la piste …) pour davantage de naturel, et regagnons Lurs par le très agréable sentier des oliviers ...

Nous avons parcouru 17 km avec une dénivelée de 630 m et un temps de marche effective de 5h30

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Saint Martin de Castillon – Caseneuve

Randonnée du 23 février

Animée par Joël B.


Joël nous emmène dans le Vaucluse, à St Martin de Castillon.

Nous sommes 9, répartis en 2 groupes. Départ du haut du village par un petit sentier, le long d'anciennes restanques. A travers forêts et prairies où l'on voit les premières orchidées, nous voilà au village de Caseneuve. Petite visite des ruelles, des abords du château et d'un magnifique oratoire, le plus grand de Provence !

Nous voilà repartis à travers la campagne, au milieu d'anciennes cultures ou prairies à l'abandon. Halte à une jolie borie puis un peu plus loin, après avoir traversé Les Marteaux, le long d'un ruisseau pour le pique-nique.

On traverse la Buye pour remonter en face jusqu'à la chapelle des Courennes et son joli cimetière. Retour jusqu'à la Buye en passant par les hameaux des Basses et Hautes Courennes. Les piles de bois bien rangées nous impressionnent !

Une dernière remontée pour regagner le joli village de St Martin.

6h, 500m de dénivelée, environ 18km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Tour de la Roche des Brigands

Randonnée du 18 février

Animée par Daniel A.


Nous voilà au château d'Auribeau, tout au fond de la vallée de Thoard : un joli coin perdu !

Puisqu'on est 16, nous ferons 3 groupes.

Le château est un joli gîte d'une quinzaine de places, ouvert en été. Départ peu après le gîte. On passe aux ruines de la maison neuve (ça ne s'invente pas !) et assez vite nous voilà au col St Pierre sous la magnifique barre de Géruen.

Alternativement la vue s'ouvre sur le Cheval Blanc ou sur la Montagne de Boules et le Carton, avec les premières pentes du Blayeul. L'horizon est complètement dégagé vers le sud.

Nous descendons tranquillement à travers une forêt de hêtres et de résineux pour traverser le ravin de Bramefan tout près des restes d'un moulin. On remonte jusqu'à la route qui nous amène rapidement au col de l'Hysope. Pique-nique sur le petit sommet qui surplombe le col avec Geruen en toile de fond !

On poursuit sur la route pour trouver le chemin qui nous ramène au ravin de Bramefan que l'on traverse au même endroit. Une petite remontée avant de descendre sur le flanc sud de la Roche des Brigands pour rejoindre la chapelle et le cimetière d'Auribeau puis la route et nos voitures.

Pourquoi la Roche des Brigands ? La question reste sans réponse …

3h45, 450m de dénivelée, environ 10km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Revest du Bion et plateau d’Albion

Randonnée du 16 février

Animé par Gérard K.


Une journée placée sous le signe de la brume et du froid sur ce plateau d’Albion à plus de 900 m d’altitude. Nous n’avons pas vu le soleil mais la bonne humeur et la joie d’être ensemble étaient au rendez vous.

14 participants répartis en plusieurs groupes de marche

Départ de Sisteron à 8 h 30. A Curel, nous retrouvons Jacqueline et à Revest du Bion, Roger A..

Le passage au col du Négron en voitures dans un épais brouillard donne le ton des conditions météorologiques.

Départ de la randonnée à partir de Revest du Bion (04) sous les nuages. Au camping du village, nous apercevons la forme furtive d’un gros quadrupède. Renard ? Loup ?

Le reste de la randonnée se déroulera sur des pistes et des sentiers faciles sans dénivelés notables au milieu d’un paysage tantôt ouvert, composé de champs de lavande (label AOC d’huile essentielle de lavande) avec çà et là de grandes bâtisses agricoles isolées ou un paysage de forêts avec des bois de chênes, de pins, de hêtres et de châtaigniers (dont les feuilles sont utilisées pour l’habillage des banons).

Pour le pique-nique, des blocs de pierre nous servent de sièges avec distanciation réglementaire

A 15 h, nous arrivons aux voitures et tradition de Mardi Gras oblige, nous savourons crêpes, meringues et boissons désaltérantes.

Nous retrouverons le soleil à Sisteron.

Nous avons parcouru 14 km avec un dénivelé total de 270 m

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


Montagne d'Oule 1603 m.

Randonnée du 11 février

Animée par S.N.

C'est du village de St Auban d'Oze que nous partons pour atteindre ce modeste sommet du 05.

Par chance une fenêtre de ciel bleu était annoncée et a été respectée.

Nul verglas sur la route malgré une température de 0°, mais avant d'arriver au Pr montant vers Barbeyère une plaque de glace nous surprend.

Nous contournons la Roche puis quittons la piste pour un sentier, tantôt plat, tantôt raidillon, qui surplombe les marnes de Richardet et nous mène au col d'Oule (1389 m). Nous n'avons jamais été aussi près du but, 210 m. de dénivelé qu'il faudra faire dans une couche de bonne neige.

Au sommet panorama *** mais la place est très limitée. Pas le choix, faut descendre un peu pour pouvoir alléger nos sacs.

Ceci fait, nous retrouvons rapidement la piste qui, contournant "la Roche", descend jusqu'à la D 149 qui nous ramène à notre point de départ.

20 participants - Distance 7 km - Dénivelé 800 m. - durée 4h 30

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama



La source de la Méouge

Randonnée du 4 février

Animée par Gérard K


Les conditions météo n’étant pas favorables à une sortie en raquettes (neige rendue lourde par le radoucissement et rafales de vent en montagne), nous partons vers Séderon, pour une boucle à pied dans la montagne d’Albion et la découverte du lieu où la Méouge prend sa source.

Départ de la ferme de Chanssari (Alt. 893 m), au bord de la route sous le col de la Pigière coté Séderon.

Montée assez raide dans la forêt jusqu’au col du Négron (Alt. 1242 m) où nous faisons une pause. Passage près de la borie des Sires, malheureusement bien dégradée.

Pique nique au point culminant de la randonnée (Alt 1320 m) avec vue sur le mont Ventoux et une partie du plateau d’Albion.

Le retour ne sera que de la descente par la forêt du Tay couverte de hêtres et la présence çà et là d’anciennes plateformes de charbonnières.

Passage à la source de la Méouge (également appelée Font Leydier) au débit impressionnant.

L’origine du mot Méouge viendrait du mot méoujo en provençal qui signifierait l’eau à la couleur de miel.

Arrivée à La Tuilière où nous rejoignons les voitures par le bord de la route.

A Bevons, nous sommes très gentiment accueillis chez Daniel et Christine pour le pot de l’amitié : chocolats au kirsch, bières, cidres. Merci à nos deux hôtes.

Distance parcourue 13 km Dénivelé 540 m 4 h de marche effective

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


La crête du Feston

Randonnée du 2 février

Animée par Daniel A.


Départ du parking des thermes à Digne ; 2 groupes de 6

Après une mise en place de voiture, nous voilà partis. Un petit bout de route puis très vite, nous voilà sur la piste qui nous mène au carrefour de la reine Jeanne. On fait l'aller-retour pour aller visiter les ruines de la chapelle St Pons et du château ; il ne reste hélas plus grand chose ! Ce St Pons aurait évangélisé la vallée de l'Ubaye au IIIème siècle ; il a laissé son nom dans plusieurs lieux du 04 (Barcelonnette, Eoulx, Valbelle) mais aussi dans les Bouches du Rhône, le Var, les Alpes Maritimes, l'Hérault, le Gard et l'Ardèche.

On quitte le chemin de St Pancrasse peu après un captage des eaux thermales ; belles vues sur le Blayeul, l'Estrop et la crête de la Blanche. Après avoir traversé quelques zones de marnes, le chemin s'élève plus sérieusement jusqu'à un carrefour où on laisse celui qui monte au sommet pour passer sur le flanc est du Feston. Nous sommes au pied de la barre des Dourbes et du Couard.

Après une longue traversée, on monte hors sentier jusqu'à la crête pour trouver un petit coin sympa pour le pique-nique. On poursuit sur la crête pour retrouver le carrefour du matin.

Très vite, on trouve le sentier en balcon sur le flanc ouest, dit sentier des charbonnières (on en découvrira quelques unes), face au Cousson et Entrages à ses pieds, qui nous amène jusqu'au ravin du Mardaric puis à la voiture.

5h, 500m de dénivelée, environ 10km

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama


527 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout